Histoire de la rvolution franaise (1789-1799)

L. Hachette et cie, 1857 - 536
 

 - 

.

-

309 - Je n'ai jamais craint que ma conduite ft examine publiquement; mais mon cur est dchir de trouver dans l'acte d'accusation l'imputation d'avoir voulu faire rpandre le sang du peuple, et surtout que les malheurs du 10 aot me soient attribus! J'avoue que les preuves multiplies que j'avais donnes dans tous les temps de mon amour pour le peuple, et la manire dont je m'tais toujours conduit, me paraissaient devoir prouver que je craignais peu de m'exposer pour pargner son sang,...
399 - ... premire base de la vie, que leur amiti et leur confiance mutuelle en feront le bonheur; que ma fille sente qu' l'ge qu'elle a, elle doit toujours aider son frre par les conseils que l'exprience qu'elle aura de plus que lui et son amiti pourront lui inspirer. Que mon fils, son tour, rende sa sur tous les soins, les services que l'amiti peut inspirer. Qu'ils sentent enfin tous deux que, dans quelque position o ils pourront se trouver, ils ne seront vraiment heureux que...
398 - C'est vous, ma sur, que j'cris pour la dernire fois. Je viens d'tre condamne, non pas une mort honteuse, elle ne l'est que pour les criminels, mais aller rejoindre votre frre; comme lui innocente, j'espre montrer la mme fermet que lui dans ses derniers moments.
387 - Sont rputs gens suspects : 1 ceux qui, soit par leur conduite, soit par leurs relations, soit par leurs propos ou leurs crits, se sont montrs partisans de la tyrannie et du fdralisme et ennemis de la libert ; 2...
317 - Je dois mon honneur, je dois ma famille de ne point souscrire un jugement qui m'inculpe d'un crime que je ne puis me reprocher; en consquence je dclare que j'interjette appel la nation elle-mme du jugement de ses, reprsentants; je donne, par ces prsentes, pouvoir spcial mes dfenseurs officieux, et charge...
147 - Lafayette profita de l'instant propice pour monter sur l'autel de la patrie , l'pe nue en main , la pointe en bas , et pronona le serment fdratif , tel qu'il avait t prescrit par l'Assemble nationale : Nous jurons d'tre jamais fidles la nation , la loi et au roi ; de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution dcrte par l'Assemble nationale et accepte par le roi ; de...
74 - Votez-le, parce que les circonstances publiques ne souffrent aucun retard et que nous serions comptables de tout dlai. Gardez-vous de demander du temps; le malheur n'en accorde jamais.... Eh! messieurs, propos d'une ridicule motion du Palais-Royal, d'une risible insurrection qui n'eut jamais d'importance que dans les imaginations faibles ou les desseins pervers de quelques hommes de mauvaise foi , vous avez entendu nagure ces mots forcens : Catilina est aux portes de Rome, et l'on dlibre!
112 - ... au nouvel ordre de choses que les circonstances ont amen. Je l'habituerai ,ds ses premiers ans tre heureux du bonheur des...
249 - Le chef du pouvoir excutif est provisoirement suspendu de ses fonctions, jusqu' ce que la Convention nationale ait prononc sur les mesures qu'elle croira devoir adopter pour assurer la souverainet du peuple et le rgne de la libert et de l'galit.
11 - Dans tous les pays, dans tous les ges, les aristocrates ont implacablement poursuivi les amis du peuple; et si, par je ne sais quelle combinaison de la fortune, il s'en est lev quelqu'un dans leur sein, c'est celui-l surtout qu'ils ont frapp, avides qu'ils taient d'inspirer la terreur par le choix de la victime. Ainsi prit le dernier des Gracques de la main des patriciens; mais, atteint du coup mortel, il lana de la poussire vers le ciel, en attestant les dieux vengeurs; et de cette...