Nouvelle biographie classique, contenant jusqu'a l'anne 1840: la liste des principaux personnages de tous les pays, ainsi que leurs actions et leurs ouvrages les plus remarquables

F. Didot, 1845 - 555
 

 - 

.

-

10 - Si ce n'tait pas une espce de blasphme de dire qu'il ya quelqu'un dans notre sicle, plus intrpide que le grand Gustave et M. le Prince, je dirais que c'a t M.
11 - Il s'est peint lui-mme dans ses Mmoires, crits avec un air de grandeur, une imptuosit de gnie et une ingalit qui sont l'image de sa conduite.
13 - Monseigneur, si vous tes honnte homme, vous m'aimerez; si vous ne l'tes pas, vous me harez, et je m'en consolerai.
xiii - Danube : un coup de fusil, parti d'une maison oppose , effleura son front et fit couler le sang. Ah, sire! s'cria le comte d'Avaray, un peu plus bas! Eh bien! un peu plus bas, reprit tranquillement le prince, le roi de France s'appelait Charles X.
4 - QUESNAY , (Franois) premier mdecin ordinaire du roi, membre de l'acadmie des Sciences de Paris et de la Socit royale de Londres , n au village d'Ecqnevilli en 1694, d'un laboureur , s'occupa des travaux del campagne jusqu' 16 ans.
9 - Les courtisans rirent aux clats de cette navet qui, selon eux, peignait la fois la sottise et la vanit. Vous n'avez pas compris Jean Bart, leur dit Louis XIV; sa rponse est celle d'un homme qui sent ce qu'il vaut, et qui compte m'en donner de nouvelles preuves.
9 - Grandmaison, archiviste palographe, suivi de l'abrg chronologique d'dits, dclarations, rglements, arrts et lettres patentes des rois de France de la troisime race, concernant le fait de la noblesse, par L.-N.-H.
6 - XI, en 1682, pour avoir crit contre la cour de Rome en faveur du clerg de France, il fut gratifi d'une pension du roi, qui sollicita en vain ses suprieurs de ne pas l'exclure de la socit.