uvres de Frret: Observations sur les oracles rendues par les ames des morts. Rflexions sur les prodiges rapports dans les anciens. Sur l'usage des sacrifices humains tabli chez les diffrentes nations, et particulirement chez les Gaulois. Sur la nature et les dogmes les plus connus de la religion gauloise. Sur l'tymologie du nom des Druides. Examen critique des apologistes de la religion chrtienne. De l'origine du jeu des checs

Chez Jean Servire, 1792
 

 - 

.

333 - Vous avez appris qu'il a t dit : il pour il et dent pour dent; Et moi je vous dis de ne point rsister au mal que l'on veut vous faire , mais si quelqu'un vous a frapp sur la joue droite, prsentez-lui encore l'autre. Si quelqu'un veut plaider contre vous pour vous prendre votre robe, quittez-lui encore votre manteau.
353 - Il y en a qui prtendent que la divinit des livres sacrs est si sensible, qu'on ne peut les lire sans s'en apercevoir. Mais sur quoi cette prtention est-elle appuye? Il faut autre chose que des soupons et des prjugs pour leur attribuer l'infaillibilit.
380 - Cependant qu'y at-il de moins raisonnable que de prendre notre intrt pour motif de croire une chose? Tout ce qu'il peut faire au plus, est de nous porter considrer avec plus d'attention les raisons qui peuvent nous faire dcouvrir la vrit de ce que nous dsirons tre vrai...
335 - Et alors se dcouvrira l'impie que le Seigneur Jsus dtruira par le souffle de sa bouche, et qu'il perdra par l'clat de sa prsence ; 9.
378 - La religion est vraie, ou elle est fausse : si elle n'est qu'une vaine fiction, voil, si l'on veut, soixante annes perdues pour l'homme de bien, pour le chartreux ou le solitaire; ils ne courent pas un autre risque : mais, si elle est fonde sur la vrit mme, c'est alors un pouvantable malheur pour l'homme vicieux ; l'ide seule des maux qu'il .se prpare me trouble l'imagination; la pense est trop faible pour les concevoir, et les paroles trop vaines pour les exprimer.
51 - Josphe l'historien" cite un ouvrage de la sibylle, o l'on parlait de la tour de Babel et de la confusion des langues peu prs comme dans la Gense b : ce qui prouve que les chrtiens ne sont pas les premiers auteurs de la supposition des livres sibyllins.
290 - Bitault, en leurs domiciles, de sortir dans vingt-quatre heures hors de cette ville de Paris, avec dfense de se retirer dans les villes et lieux du ressort de cette cour...
104 - ... de ne se rendre qu' l'vidence , ils ont cru pouvoir nier, l'existence de toutes les choses qu'ils avoient peine concevoir , sans faire' rflexion qu'ils ne dvoient nier que les faits dont l'impossibilit est videmment dmontre , c'est--dire , qui impliquent contradiction. D'ailleurs , il ya...
374 - C'est ce qui parot particulierement dans la religion ; car il n'ya point de tmrit gale celle qui porte la plupart des hommes suivre une religion plutt qu'une autre...
353 - ... je ne sais si les savants en ont des preuves bien sres. Mais quand nous serions certains que l'Évangile de saint Mathieu, par exemple, est de cet aptre, et qu'il est tel aujourd'hui qu'il l'a compos...