Mlanges historiques et littraires: ou Recueil de documents rares ou indits, relatifs l'histoire de la ville de Lyon et du dpartement du Rhne

Pierre-Marie Gonon
Dorier, 1847 - 86
 

 - 

.

1
1
2
4
3
46
4
63
5
63
6
2
7
3
8
5

-

74 - A ces causes et autres ce nous mouvans, de l'avis de notre Conseil, et de notre certaine science, pleine puissance et autorit royale, nous avons, par ces prsentes signes de notre main, dit, dclar, et ordonn, disons, dclarons et ordonnons, voulons et nous plat ce qui suit : Art.
70 - la main l'excution de la prsente ordonnance, qui sera lue, publie et affiche partout o besoin sera.
68 - Fait au Conseil d'Etat du Roi, Sa Majest y tant, tenu Versailles le unze septembre mil sept cent soixante dix neuf.
74 - Si donnons en mandement nos ams et faux conseillers les gens tenant notre cour de parlement Paris , que ces prsentes ils aient faire lire , publier et registrer , et le contenu en icelles garder et observer inviolablement de point en point, selon leur forme et teneur...
63 - Instruction sur la manire d'inventorier et de conserver dans toute l'tendue de la Rpublique, tous les objets qui peuvent servir aux arts, aux sciences et l'enseignement, propose par la Commission temporaire des arts et adopte par le comit d'instruction publique de la Convention nationale.
15 - Si je voulais par quelque effort Pourchasser la perte ou la mort Du Sire Aymon, et j'eusse envie Que sa femme lui...
71 - Marichander pendu et trangl jusqu' ce que mort s'en suive par l'excuteur de la haute justice, une potence qui sera cet effet...
18 - Tu peulx bien cent fois en un jour Veoir ceste cuysse faicte au tour, Tu peux bien veoir encor ce ventre, Et ce petit amoureux antre Ou Venus cache son brandon. Mais tu n'as point d'autre guerdon.
5 - C'est surtout' dans la gnration actuelle que l'on remarque ce besoin d'apprendre, la source des jouissances les plus durables, et qui parles! imprieusement ceux qui, comme vous, sont ns pour tre les bienfaiteurs du monde qu'ils instruisent et qu'ils clairent. Vous attendez, mon ami, que je vous parle aussi des femmes, et je n'aurai garde d'omettre un article sans lequel mon tableau serait imparfait. Le sexe est ici beaucoup plus .beau qu' Paris. Les femmes y ont de la fracheur,...
26 - Cordier) picquoit fort bien un cheval, raison de quoy les gentilshommes qui avoyent accez elle, l'appcloyent le capitaine Loys, femme, au demeurant, de bon et gaillard esprit et de mdiocre beaut...