Revue de l'histoire de Versailles et de Seine-et-Oise, 9

1907
Volumes for 1899-1908 include section Bibliographie de l'histoire de Versailles et de Seine-et-Oise; 1919/20-1933/34 Bibliographie de l'histoire de Seine-et-Oise, by Andr Rhein.
 

 - 

.

-

103 - Ce ne sont point les plaisirs de ma jeunesse ; ils furent trop rares, trop mls d'amertume, et sont dj trop loin de moi. Ce sont ceux de ma retraite, ce sont mes promenades solitaires, ce sont ces jours rapides, mais dlicieux, que j'ai passs tout entiers avec moi seul, avec ma bonne et simple gouvernante 2, avec mon chien bien-aim, ma vieille chatte, avec les oiseaux de la campagne et les biches de la fort, avec la nature entire et son inconcevable auteur.
254 - ... premire et l'unique fois de ma vie; mais je fus sublime, si l'on peut nommer ainsi tout ce que l'amour le plus tendre et le plus ardent peut porter d'aimable et de sduisant dans un cur d'homme. Que d'enivrantes larmes je versai sur ses genoux! Que je lui en fis verser malgr elle! Enfin, dans un transport involontaire, elle s'cria : Non, jamais homme ne fut si aimable, et jamais amant n'aima comme vous ! Mais votre ami Saint-Lambert nous coute, et mon cur ne saurait aimer deux fois.
294 - Les fonctions judiciaires sont distinctes et demeureront toujours spares des fonctions administratives. Les juges ne pourront peine de forfaiture troubler de quelque manire que ce soit les oprations des corps administratifs ni citer devant eux les administrateurs pour raison de leurs fonctions...
250 - Je rvais en marchant celle que j'allais voir, l'accueil caressant qu'elle me ferait, au baiser qui m'attendait mon arrive. Ce seul baiser, ce baiser funeste, avant mme de le recevoir, m'embrasait le sang tel point, que ma tte se troublait; un blouissement m'aveuglait, mes genoux tremblants ne pouvaient me soutenir; j'tais forc de m'arrter, de m'asseoir; toute ma machine tait dans un dsordre inconcevable ; j'tais prt m'vanouir. Instruit du danger, je tchais,...
254 - ... je trouvai, pour rendre les mouvements de mon cur, un langage vraiment digne d'eux. Ce fut la premire et l'unique fois de ma vie; mais je fus sublime, si l'on peut nommer ainsi tout ce que l'amour le plus tendre et le plus ardent peut porter d'aimable et de sduisant dans un cur d'homme.
317 - L'Assemble nationale, considrant que la proposition du citoyen Proudhon est une atteinte odieuse aux principes de la morale publique; qu'elle viole la proprit; qu'elle encourage la dlation ; qu'elle fait appel aux plus mauvaises passions ; Considrant en outre que l'orateur a calomni la rvolution de fvrier 1848 en prtendant la rendre complice des thories qu'il a dveloppes, passe l'ordre du jour.
261 - Rappelle-toi ces temps de flicit qui, pour mon tourment, ne sortiront jamais de ma mmoire. Cette flamme invisible dont je reus une seconde vie plus prcieuse que la premire, rendait mon me, ainsi qu' mes sens, toute la vigueur de la jeunesse. L'ardeur de mes sentiments m...
184 - Chaque jour j'entends moins ce que c'est que la vie; et je suis prt me jeter sur la terre, pour lui demander son secret. Tout le monde at-il ce sentiment, et le cache-t-il comme je le cache? Tout le monde joue-t-il son rle et se fait-il commun et inconsquent de peur de paratre fou? Ou y at-il vraiment des gens qui la vie telle qu'elle est convienne, et qui il...
267 - Napolon, empereur des Franais. roi d'Italie et protecteur de la confdration du Rhin : Sur le rapport de notre Ministre des relations extrieures . Notre Conseil d'État entendu , Nous avons dcrt et dcrtons ce qui suit: Art.
261 - ... natre , et mon bonheur ton repos. Je ne rappellerai point ce qui s'est pass ni dans ton parc , ni dans ta chambre ; mais...