Histoire des histoires de la Rvolution franaise: pour servir de complment tous les crits sur la mme poque

P. Mquignon, 1834 - 244
 

 - 

.

1
1
2
3
3
7
4
8
5
9
6
11
7
14
8
16
16
81
17
83
18
88
19
105
20
112
21
129
22
164
23
174

9
17
10
21
11
23
12
31
13
39
14
47
15
75
24
201
25
203
26
207
27
215
28
239
29
30

-

98 - ... montra toujours l'ami constant du peuple. Le peuple dsirait la destruction d'un impt dsastreux qui pesait sur lui ; il le dtruisit : le peuple demandait l'abolition de la servitude ; il commena par l'abolir lui-mme dans ses domaines : le peuple sollicitait des rformes dans la lgislation criminelle pour l'adoucissement du sort des accuss ; il fit ces rformes ; le peuple voulait que des milliers de Franais, que la rigueur de nos usages avait privs jusqu'alors des droits...
199 - Allez dire votre matre que nous sommes ici par la volont du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baonnettes.
101 - Dans tout pays, o les droits du peuple ne sont pas de vains titres consigns fastueusement dans une simple dclaration, le pillage de quelques magasins, la porte desquels on...
56 - Tout ce que je vois jette les semences d'une rvolution qui arrivera immanquablement, et dont je n'aurai pas le plaisir d'tre tmoin. Les Franais arrivent tard tout, mais enfin ils arrivent; la lumire s'est tellement rpandue de proche en proche, qu'on clatera la premire occasion et alors ce sera un beau tapage; les jeunes gens sont bien heureux, ils verront de belles choses.
187 - Non , si l'on spare la vrit morale des actions humaines , il n'est plus de rgle pour juger ces actions ; si l'on retranche la vrit morale de la vrit politique , celle-ci reste sans base ; alors il n'ya plus aucune raison de prfrer la libert l'esclavage, l'ordre l'anarchie. Mon intrt ! direz- vous.
35 - Cependant pour viter tout dlai, allez dire votre matre que nous sommes ici par la puissance du peuple , et qu'on ne nous en arrachera que par la force des baonnettes.
70 - Gardez-vous d'couter cet imposteur; vous tes perdus si vous oubliez que les fruits sont tous , et que la terre n'est personne!
70 - Le premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire : Ceci est moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la socit civile.
97 - Louis tait mont sur le trne vingt ans; et vingt ans, il donna sur le trne l'exemple des murs; il n'y porta aucune faiblesse coupable, ni aucune passion corruptrice; il y fut conome, juste, svre; il s'y montra toujours l'ami constant du peuple.
98 - Je m'arrte devant l'histoire ; songez qu'elle jugera votre jugement, et que le sien sera celui des sicles.