uvres compltes, 1

 

1
1
2
55
3
71
4
81
5
110
6
111
7
131
8
172
15
254
16
255
17
268
18
269
19
312
20
313
21
328
22
329

9
173
10
185
11
212
12
213
13
228
14
229
23
370
24
371
25
394
26
395
27
410

-

259 - While thus he spake, the' angelic squadron bright Turn'd fiery red, sharpening in mooned horns Their phalanx, and began to hem him round With ported spears : as thick as when a field Of Ceres, ripe for harvest, waving bends Her bearded grove of ears, which way the wind Sways them; the careful ploughman doubting stands, Lest on the threshing-floor his hopeful sheaves Prove chaff.
84 - Mais consultons un augure, ou un sacrificateur , ou mme un interprte des songes; 68 car les songes sont quelquefois envoys par Jupiter : qu'il nous apprenne la cause de ce grand courroux d'Apollon ; s'il punit la transgression d'un vu ou le refus de quelque hcatombe ; et si , daignant agrer un sacrifice de victimes choisies , il veut carter loin de nous la contagion et la mort. Il s'assied; et Calchas , fils de Thestor, et le plus habile de tous ses augures , se lve : il connaissait...
313 - Les ligueurs fatigus ne lui rsistent plus, .:. Ils quittent les remparts, ils tombent perdus. Comme on voit un torrent, du haut des Pyrnes, Menacer des vallons les nymphes consternes: Les digues qu'on oppose ses flots orageux Soutiennent quelque temps son choc imptueux ; Mais bientt, renversant sa...
106 - Troyens dans les combats. Mais drobe-toi promptement de ces lieux , avant qu'elle t'aperoive. Je te promets de satisfaire tes dsirs ; et , pour t'en convaincre , je t'accorde le signe de ma tte sacre , gage le plus rvr des dieux ; car il n'est pas en mon pouvoir de rvoquer ni de dmentir les promesses scelles du signe de ma tte sacre. Ainsi dit le fils de Saturne , et il baisse ses noirs sourcils. La divine chevelure s'agite sur la tte immortelle du monarque ; le vaste...
226 - Que le trouble , toujours croissant de scne en scne , A son comble arriv , se dbrouille sans peine. L'esprit ne se sent point plus vivement frapp Que lorsqu'on un sujet d'intrigue envelopp D'un secret tout coup la vrit connue Change tout , donne tout une face imprvue.
37 - LE SIÈCLE DE LOUIS LE GRAND , POEME. La belle antiquit fut toujours vnrable , Mais je ne crus jamais qu'elle ft adorable. Je vois les anciens, sans plier les genoux ; Ils sont grands, il est vrai, mais hommes comme nous ; Et l'on peut comparer, sans craindre d'tre injuste, Le sicle de Louis au beau sicle d'Auguste.
118 - Au pied de ses remparts quel intrt m'appelle ? Pour qui, sourd la voix d'une mre immortelle. Et d'un pre perdu ngligeant les avis, Vais-je y chercher la mort tant prdite leur fils ? Jamais vaisseaux partis des rives du Scamandre...
262 - Latinos audiit adgnovitque sonum et tremefacta refugit. ille volat campoque atrum rapit agmen aperto. 450 qualis ubi ad terras abrupto sidere nimbus it mare per medium (miseris, heu, praescia longe horrescunt corda agricolis: dabit ille ruinas arboribus stragemque satis, ruet omnia late), ante volant sonitumque ferunt ad litora venti, 455 talis in adversos ductor Rhoeteius hostis agmen agit, densi cuneis se quisque coactis adglomerant.
102 - ... fendit les ondes. Le sage Ulysse la conduit d'abord l'autel ; et la remettant entre les mains d'un pre chri : O Chryss! dit-il, Agamemnon, le roi des hommes, m'a ordonn de te ramener ta fille, et d'offrir en faveur des Grecs, au fils de Latone, cette hcatombe sacre, pour appaiser ce dieu dont les traits nous ont cot tant de soupirs. En disant ces mots, il la met dans les bras du vieillard, qui reoit avec transport sa fille chrie. Ils rangent aussitt l'hcatombe autour...
124 - Ne cache point tes pleurs, cesse de t'en dfendre; C'est de l'humanit la marque la plus tendre. Malheur aux curs ingrats, et ns pour les forfaits, Que les douleurs d'autrui n'ont attendris jamais ! Apprends que ton ami , plein de gloire et d'annes , Coule ici prs de moi ses douces destines.