Mmoires pour servir l'histoire du jacobinisme, 1-2

Chez les Libraires associs, 1799
 

 - 

.

-

49 - Lorsque dans la mme personne ou dans le mme corps de magistrature la puissance lgislative est runie la puissance excutrice, il n'ya point de libert, parce qu'on peut craindre que le mme monarque ou le mme Snat ne fasse des lois tyranniques pour les excuter tyranniquement.
72 - Le souverain peut bien dire : Je veux actuellement ce que veut un tel homme, ou du moins ce qu'il dit vouloir; mais il ne peut pas dire : Ce que cet homme voudra demain, je le voudrai encore...
56 - Comme dans un État libre tout homme qui est cens avoir une me libre doit tre gouvern par lui-mme , il faudrait que le peuple en corps et la puissance lgislative...
68 - Dieu ; mais je ne suis post que pour lui donner des croquignoles , en lui demandant pardon de la libert grande , et il me semble que je ne m'en suis pas mal acquitt.
33 - Je supplie qu'on ne s'offense pas de ce que j'ai dit : je parle aprs toutes les histoires. Je sais trs-bien qu'il n'est pas rare qu'il y ait des princes vertueux; mais je dis que dans une monarchie il est trs-difficile que le peuple le soit'.
78 - Cucullati qui rempliflent leurs provinces , en mme temps la facilit de payer en partie leurs dettes , en y appliquant les trfors de ces communauts. qui n'ont point de...
68 - Si l'on recherche en quoi consiste prcisment le plus grand bien de tous, qui doit tre la fin de tout systme de lgislation, on trouvera qu'il se rduit ces deux objets principaux, la libert et l'galit : la libert, parce que toute dpendance particulire est autant de force te au corps de l'tat ; l'galit, parce que la libert ne peut subsister sans elle.
80 - ... le citoyen ne peut tre parfaitement libre que l'esclave ne soit extrmement esclave. Telle tait la position de Sparte. Pour vous, peuples modernes, vous n'avez point d'esclaves, mais vous l'tes; vous payez leur libert de la vtre.
255 - Monsieur, de venir pour m'en tendre; je vous prie de vouloir bien vous donner la peine de venir le plutt que vous pourrez.
15 - Mais pour l'ternit, cette affaire est un peu plus quivoque ; tout ce qui nous environne est l'empire du doute, et le doute est un tat dsagrable. Y at-il un Dieu tel qu'on le dit, une me telle qu'on l'imagine, des relations telles qu'on les tablit? Y at-il quelque chose esprer aprs le moment de la vie? Gilimer, dpouill de ses États, avait-il raison de se mettre rire quand on le prsenta devant Justinien?