Bibliotheque des mmoires relatifs a l'histoire de France, 36

Firmin-Didot, 1881
 

 - 

.

-

289 - Je jure d'tre fidle la Nation et de maintenir la libert et l'galit ou de mourir en les dfendant.
84 - palais , ils se retireront dans la cabane du pauvre qu'ils ont nourri. Si on leur te leur croix d'or, ils prendront une croix de bois; c'est une croix de bois qui a sauv le monde.
136 - Mais l'homme qui combat pour la raison, pour la patrie, ne se tient pas si aisment pour vaincu ; celui qui a la conscience d'avoir bien mrit de son pays, et surtout de lui tre encore utile, celui que ne rassasie pas une vaine clbrit, et qui ddaigne les succs d'un jour, pour la vritable gloire, celui qui veut dire la vrit...
61 - ... Je jure de veiller avec soin sur les fidles de la paroisse qui m'est confie, d'tre fidle la nation, la loi et au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la constitution dcrte par l'Assemble Nationale et accepte par le roi.
378 - Sont rputs gens suspects : 1) ceux qui, soit par leur conduite, soit par leurs relations, soit par leurs propos ou leurs crits, se sont montrs partisans de la tyrannie ou du fdralisme, et ennemis de la libert; 2...
381 - Ds ce moment jusqu' celui o les ennemis auront t chasss du territoire de la Rpublique, tous les Franais sont en rquisition permanente pour le service des armes.
381 - Les jeunes gens iront au combat ; les hommes maris forgeront les armes et transporteront les subsistances ; les femmes feront des tentes, des habits et serviront dans les hpitaux ; les enfants mettront le vieux linge en charpie ; les vieillards se feront porter sur les places publiques pour exciter le courage des guerriers, prcher la haine des rois et l'unit de la Rpublique.
402 - Sont rputs ennemis du peuple ceux qui auront provoqu le rtablissement de la royaut ou cherch avilir ou dissoudre la Convention nationale et le gouvernement rvolutionnaire et rpublicain dont elle est le centre; Ceux qui auront trahi la Rpublique dans le commandement des places...
154 - L'Europe , dit-il , sera bien tonne sans doute, lorsqu'elle apprendra que l'Assemble nationale a pass quatre heures entires dlibrer sur le dpart de deux dames qui aiment mieux entendre la messe Rome
219 - J'accepte donc la Constitution ; je prends l'engagement de la maintenir au dedans, de la dfendre contre les attaques du dehors, et de la faire excuter par tous les moyens qu'elle met en mon pouvoir. Je dclare qu'instruit de l'adhsion que la grande majorit du Peuple donne la Constitution, je renonce au concours que j'avais rclam dans ce travail, et que n'tant responsable qu' la Nation, nul autre, lorsque j'y renonce, n'aurait le droit de s'en plaindre.