Dictionnaire philosophique de la religion, en rponse aux objections des incrdules sur tous les points qu'ils attaquent, 67 4

 

 - 

.

-

169 - Dieu veut tre ador en esprit et en vrit : ce devoir est de toutes les religions , de tous les pays, de tous les hommes. Quant au culte extrieur , s'il doit tre uniforme pour le bon ordre , c'est purement une affaire de police; il ne faut point de rvlation pour cela.
113 - ... et aux riches le seul frein de leurs passions ; ils arrachent du fond des curs le remords du crime, l'espoir de la vertu, et se vantent encore d'tre les bienfaiteurs du genre humain.
293 - Fuyez ceux qui, sous prtexte d'expliquer la nature, sment dans les curs des hommes de dsolantes doctrines, et dont le scepticisme apparent est cent fois plus affirmatif et plus dogmatique que le ton dcid de leurs adversaires. Sous le hautain prtexte qu'eux seuls sont clairs, vrais, de bonne foi, ils nous soumettent imprieusement leurs dcisions tranchantes, et prtendent nous donner pour les vrais principes des choses les inintelligibles systmes qu'ils ont btis dans leur...
112 - Je consultai les philosophes, je feuilletai leurs livres, j'examinai leurs diverses opinions ; je les trouvai tous fiers, affirmatifs, dogmatiques, mme dans leur scepticisme prtendu, n'ignorant rien, ne prouvant rien, se moquant les uns des autres ; et ce point commun tous me parut le seul sur lequel ils ont tous raison.
112 - Triomphants quand ils attaquent, ils sont sans vigueur en se dfendant. Si vous pesez les raisons, ils n'en ont que pour dtruire ; si vous comptez les voix, chacun est rduit la sienne ; ils ne s'accordent que pour disputer : les couter n'tait pas le moyen de sortir de mon incertitude.
164 - Être je vois que les dogmes particuliers les embrouillent, que loin de les ennoblir ils les avilissent, qu'aux mystres inconcevables qui l'environnent ils ajoutent des contradictions absurdes ; qu'ils rendent l'homme orgueilleux, intolrant, cruel, qu'au lieu d'tablir la paix sur la terre ils y portent le fer et le feu. Je me demande quoi bon tout cela, sans savoir me rpondre. Je n'y vois que les crimes des hommes et les misres du genre humain. On me dit qu'il fallait une rvlation...
65 - Du reste, renversant, dtruisant, foulant aux pieds tout .ce que les hommes respectent, ils tent aux affligs la dernire consolation de leur misre, aux...
293 - Être des tres, je suis parce que tu es ; c'est m'lever ma source que de te mditer sans cesse. Le plus digne usage de ma raison est de s'anantir devant toi :2 c'est mon ravissement d'esprit, c'est le charme de ma faiblesse, de me sentir accabl de ta grandeur.
165 - Ds que les peuples se sont aviss de faire parler Dieu, chacun l'a fait parler sa mode et lui a fait dire ce qu'il a voulu.
293 - Nos gouvernements modernes doivent incontestablement au christianisme leur plus solide autorit et leurs rvolutions moins frquentes ; il les a rendus eux-mmes moins sanguinaires : cela se prouve par le fait en les comparant aux gouvernements anciens. La religion mieux connue , cartant le fanatisme , a donn plus de douceur aux murs chrtiennes. Ce changement n'est point l'ouvrage des lettres, car, partout o elles ont brill, l'humanit n'en a pas t plus respecte ; les cruauts...