Mmoires concernant Christine, reine de Sude,.

P. Mortier, 1760
 

 - 

.

-

151 - Jes ter fi glorieufement. Dieu m'a- rcompenfe en cette occafion du peu qu'il m'a infpir de faire pour lui. Cette grace vaut mille Royaumes, & je le prie de me prferver de la vanit dont je fuis tente dans une fi belle occafion. Le feul regret que je...
125 - Accordez tous la tolrance civile, non en approuvant tout comme indiffrent, mais en souffrant, avec patience, tout ce que Dieu souffre, et en tchant de ramener les hommes par une douce persuasion (2).
151 - me donnoit, toient l'unique tache de ma vie , & je la recevois de la main de Dieu , comme la plus grande mortification par o il pt humilier mon orgueil. Je vois bien que je fuis entre en grce avec lui , puifqu'il ,, me fait cette faveur lingulire que de me les 3, cer (i glorieufement pour moi.
125 - ... ne se rallume un jour plus fort que jamais;, et que l'hrsie masque ne devienne plus dangereuse. Rien n'est plus louable que le dessein de convertir les hrtiques et les infidles ; mais la manire dont on s'y prend est fort nouvelle...
234 - Rebut & fch de l'inutilit de fa longue application, il fe couche, fon chagrin l'endort; & comme il eft dans le fort du fommeil , fon Gnie le tranfporteen ef prit Stokolm , l'introduit dans le Palais de la Reine Chriftine, le conduit dans fa Bibliothque ; il fuit des yeux tous les livres , & les regarde. Etant tomb fur un petit volume , dont le titre lui paror nouveau, il l'ouvre , & aprs avoir feuillet dix ou douze pages, il y apperoit dix vers Grecs,...
234 - ... enfin, si dans ce livre, qu'il le conjure de lire exactement pour l'amour de lui, en cas qu'il s'y trouve, il n'ya pas dix vers grecs tout semblables ceux qu'il a mis au bas de sa lettre.
234 - ... & avec le fecours de fa plume, il s'en dcharge fur le papier > aprs quoi : il tche de ratraperfon fommeil. Leleh demain fon lever , il rflchit fur fon avanture nodurne , & la trouvant des plus extraordinaires dans toutes les cir confiances , il fc rfot de la fuivre juf
151 - Pape ne m'te rien y il en prive bien des gens, qui en ont plus befoin que moi. Je vous prie de remercier le Cardinal Cibo, & le Pape de ma part, de la grace qu'il m'a fait, de me dcharger de cette obligation. J'tois feule quand votre billet m'a t rendu.
398 - Cbrifti per mantenere una picea privata, e meramente temporale, e per impinguare in tal congiuntura la propria borfa. E giacche l'incidenza m...
474 - ... s'ouvriront quelquefois de larges horizons, se reposera peut-tre, en les considrant, des svres et minutieuses dmonstrations qu'exigeaient tant d'erreurs . Travail pnible que je m'tais impos, mais soutenu d'un ct par cette belle maxime du P. Lelong : que la vrit est si aimable qu'on ne doit rien ngliger pour la dcouvrir, mme dans les plus petites choses; j'ai, en outre, t second par l'obligeance de plusieurs de mes collgues, que je prie de recevoir ici...