صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

dignité, lorsqu'orgueil chemine devant, honle et dommage suivent de bien près. W disait encore que tout son conseil était dans sa tête , paree qu'en effet il ne consultait personne; ce qui fit dire à l'amiral de Bréze en le voyant monter sur un bidet très faible, qu'il fallait que ce cheval fût plus fort qu'il ne paraissait, puisqu'il portait le roi et tout son conseil. Il était jaloux de son autorité au point qu'étant revenu d'une grande maladie où il avait perdu connaissance, et ayant appris que quelques-uns de ses officiers l'avaient empêché de s'approcher d'une fenêtre, apparemment dans la crainte qu'il ne se précipitât, il les chassa tous. Avare par goût, et prodigue par politique; méprisant les bienséances, incapable de sentiment, confondant l'habilité avec la finesse; préférant celle-ci à toutes les vertus, et la regardant non comme le moyen , mais comme l'objet principal; enfin moins habile à prévenir le danger qu'à s'en tirer; né cependant avec de grands talents dans l'esprit, et, ce qui est singulier, ayant relevé l'autorité royale, tandis que sa forme de vie, son caractère, et tout son extérieur auraient semblé devoir l'avilir. Louis XI avait augmenté les tailles de 3 millions, et levé, pendant vingt ans, 4,700,000 par an, ce qui pouvait faire environ 23,000,000 d'aujourd'hui, au lieu que Charles VII n'avait jamais levé par an que 1,800,000 fr. Il avait une plaisante superstition : il ne voulait point entendre parler d'affaires le jour des innocents; il ne voulait pas non plus prêter serment sur la croix de saint Lo (car l'usage de jurer sur les reliques subsistait encore); celle croix de saint Lo l'emportait alors sur toutes les reliques, même sur celles de saint Martin, si révérée et si redoutable sous la première race. Le prétexte du prince était que c'eût été manquer de respect pour l'instrument de notre salut; mais un de ses historiens nous apprend que sa répugnance ne venait que d'une vieille croyauce de son temps : ceux qui se parjuraient en jurant sur cette relique, mouraient, croyait-on alors, misérablement dans l'année, et le bon prince était un peu plus attaché à la vie qu'à sa parole. (Hen. Abr. chr.)

(Dec.)

TIN DU DIXIÈME VOLUME.

[ocr errors]

DES MATIÈRES.

Les premiers chiffres indiquent la page, ceux qui suivent l'A indiqucnt

l'année.)

A

ABBAYES. V. Póages, Rome.
ABBÁS. Le roi était abbé de St.-Martin

de Tours, 657, 1.1472.-Hugues Ca-
pet le fut égaleinent. Il avait le droit
de porter la chappe et l'aumusse ,
ibid, not. V. Corporations reli-

gieuses.
A Boution (lettres d’) en faveur du

Daupbio et de ses adhérens, 73, A.
1440.– En faveur du duc de Bour-
gogue, des princes de son sang, de
se's officiers et sujets, 136, A. 1445.-
En faveur du comte d'Armagnac,
147, A. 1446.- En faveur des habi-
lans du Périgord , pour tous crimes,
autres que ceux de lèse-majesté,
hérésie, !ausse monnaie, atlaques
sur les grands chemins et rapis de
femmes, 174, A. 1448. – Leur nul.
lile, 228, A. 1453,-- En faveur de
ceux qui n'ont pas révélé les biens
de Jacques Cæur, 361, A. 1459.- En
faveur des habitans du pays de Com-
minges, 442, A. 1461. En faveur
du comte d'Armagnac, 391, A. 1461.

- Au sujet d'une émeute arrivée
à Rheims, 422, A. 1461.- En faveur
de la ville de Perpignan; rappel des
hannis; restitution des biens confis-
qués, 466, A. 1463. — Pour tout ce
qui a été fait pendant les troubles.

– Extinction des procés criminels,
514, A. 1465.-Réitération de cele
accordée au duc de Bretague et à
nes sujets. - Abolition et oubli du
passé. Renonciation à tous sir-
mens contraires, 525, A. 1465.-En

faveur de ceux qui ont porté les ar-
mes avec les princes contre le roi,
525, A. 1466.- En faveur du duc de
Nemours, 606, A. 1469.-Enfaveur
du duc de Calabre, 720, A. 1475.-
En faveur des habitans de la Bour-
gogoe. – Les biens confisqués lenir
sont restitués, 759, A. 1476.-Objet
de cet acte, ibid, not. - Eo faveur
d'un individu qui avait pris parti
danslaguerre du bico public, 747, A.
14.6. – En faveur d'un archevêque,
823, A. 1479. V. Amnistie, Arche-
vêques, Armagnac (comte d'),
Bannis , Bien publio , Bourgogno
(babitans de la ), Bourgogno ( duc
de), Bretagne (duc de), Brigan.
dage, Calabre, Comminges, Con.
fiscations, Conspiration, Contri.
butions, Dauphin , Emeute, hóré-
sie , lèse - majesté, Monnoyeurs
(faux), Nemours (duc de), Péri-
gord , Perpignan, Rapts de fem-
mes, Rebellion , révélateurs, ser.

mens.
ABONNEMENT. V. Contributions,
ABROGATION. V. Pragmatique - sanc-

tion.
Abus. V. Conciles, Elals-généraux ,

Inquisition, Insurrection, Nolai.

res, Office divin.
ACTES DE NOTORIÉTÉ. V. Coutumes.
Actions POSSESSOIRES , 229, A. 1453.
ADMINISTRATION. V. Echevins.
ADULTÅRB. V. Etat civil.
AFFAIRES. V. Magistrals.
ALFRANCHISSEMENT. La manumission

faite par le vassal n'éteignail pas entièrement le servage.

S'achetait ordinairement par une somme d'argent, 685, not. - - Des serfs d'une commune, 703, A. 1474. - Morivé sur la pauvreté des habitans , ibid, not. La liberté favorable à l'in. dustrie ; l'Amérique le prouve. V. Amérique , Communes , Ecolésias. tiques, Manumission , Serfs, Vas.

sau.

Aides (élus des). Destitution générale

des élus : comment ils pourront reprendre leurs fonctions. — Mode de recevoir les plaintes formées contre cux,450, A. 1462.-Leur juridiction civile et criminelle de première instance, 500, A. 1464. — (Cour des) Suppriméc,446, A. 1462.-Rétablic plus tard, ibid, not. Conseiller destitué pour sa déloyauté, 514, A. 1465. – En Languedoc, la Cour des Aides ne peut plus être ambulatoire, 623, A. 1471. — Déclare nulles des lettres de rémission accordées par le roi et condamne les coupables, 664, A, 1473.--Sa juridiction sur les aides et gabelles. - Peut interpréter les ordonnances, 679, A. 1474.-(Géne. raux des) Leur juridiction en dernier ressort, 500, A. 1464. V.Conseillers, Elus , Généraux , Impôts, Juridiction, Languedoc, Réunion (let.

tres de), Universiti's. Aix-LA CHAPELLE, V. Dons. ALENÇON ( duc d'). V. Arrêts crimi.

nels, Commutation, Conspiration. ALIÉNATIONS. V. Domaine de la cous

ronno. ALLUVIONS. V. Lais et Relais, A MENDES. V. Appels, Garde nalio

nale, Tribunaux. AMÉRIQUE. V. Affranchissement. AMIRAUTÉ, Sa juridiction, 825, A. 1480,

— Il y a aujourd'hui une juridiction

d'exception à cet égard, ibid. not. AMNISTIE accordée à ceux qui aban

donneront dans un délai donné la ligne dite du bien public. 506, A. 1464.

En faveur des partisans du duc de Guyenne, 574, 8. 1469. V, Abolition, Bien public, Guyenne ,

Insurreclion , Ligue. A MORTISSEMENT général pour toutes les

églises de Normandie, 616, A. 1470, De sommes données pour une fondation picuse, 657, A. 1472. Y. Egliscs.

Angers. V. Municipalités, Univer.

sités. Anglais. Leurgouvernement en France

détruit, 1, A. 1438. ANGLETERRE ( roi d'). Gouvernement

en son absence du royaume de Fran. ce et du duché de Normandie, 53, A. 1439. — Composition du conseil de gouvernement, ibid. not. V. Arbi

trage , Gouvernement de fait. ANGOULÊME (comte d'). V. Gråco

(droit de). Anjoc. V. Propriété publique. Annates. Disposition à cet égard, 35,

A. 1438.- Peines canoniques encourues par ceux qui les paient, 411, A.

1461. V. Peines. ANOBLISSEMENT. V. Fiefs, Municipar

lités. ANSÉATIQUES (Villes). Privileges de

commerce accordés à la Hanse Tau. tonique, 662, A. 1473.V.Commerce,

Hanse, Privilèges. APANAGUS. Création de celui du duché

de Berry; il retourne à la couronne à défaut de males, 417; A. 1461. Doivent être réels et non en rentes, ibid. not. Accroissance d’apapage pour le duché de Normandie, 523, X. 1465. Concession de ce duché à titre d'apanage , ibid.-Fixation de ceux des enfans de France dans ces derniers temps, 555, not, - La Guyenne concédée comme telle au frère du roi, 574, A. 1469.- Qualifié de droit de partage, ibid. not. La Rochelle concédée comme apanage au duc de Guyenne , 640, not,

Motifs pour lesquels il en fut dépossédé, ibid. noi. V. Berry (ducbé de), Etats-généraux, France, Guyenng, Normandie, Parlemens,

Rochelle (la). APPELLATIONS en matières bénéficiales :

leurs causes, 30, A. 1438. V. Bénė

fices. APPELS (causes d'), 232, A. 1453.-Ea

cour de Rome pratiqués aujourd'hui, en ce que le pape donne les bulles d'institution des évêques, 275, not. - Peines contre ceux qui les formeraient, 276, A. 14.56. (Désertion d', V. Bulles, Comples (Chambre des,,

Parlemens, Tribunaud. ARBITRAGE. Le roi prononce comme

arbitre sur la succession au duché de Lorraine, 141, A. 1445.-Le roi juge coinmc arbitre entre le duc de Sa

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

DES MATIÈRES.

950 voye et le duc de Bourbonnois et

qués, pour avoir entretenu des ind'Auvergne, 451, A. 1462.-Arbitres telligences criminelles avec les An. nommés pour prononcer sur les dif- glais, 341, A. 1458. – Le roi peut-il férends entre la France et l'Angle- assister au jugement d'un procès sait terre, 715, A. 1475. V. Angleterre, à un pair? — Tous les pairs indisBourbon, France, Lorraino, Sao tinctement peuvent y assister; ils ne voye.

peuvent pas commettre en leur ARCHERS (francs). Leur institution,

place, ibid. not. - Contre le comte 169, A. 1448. — Ressemblaient à la d'Armagnac, convaincu de voies de garde nationale à cheval ou à la mi. fait, d'inceste, de rebellion,-Banni lice d'avant la révolution, ibid. not.

du

royaume, ses biens confisqués, - Leurs fonctions et leurs devoirs,

de 了, To

ant

not.

365, 8.1460.-N'atteignent pas l'in171, A. 1448. - Dispositions à leur nocent, s'il a été privé des garanties égard, 359, A. 1459. — Avis des états- que les lois lui accordent.-Le duc de généraux sur leur babillement et Nemours condamné à être décapité leur entretien, 700, A. 1474.-Leurs

comme coupable de haute trahison , levée, solde, armement et obliga.

747, A. 1476–777, A. 14;7. — Instions, 705, A.1475.V. Armées, Equi.

truction de ce procès, ibid. not. pement, Etats-généraux , Gardo Aucun pair n'y assiste. — L'arrêt est nationale , Impôts, Milice, Recru

exécuté, 778, not. Le connélable tement.

condamné à mort par une commis. ARCHEVÊQUES. V. Abolition.

sion du parlement, 727, A. 1475. Armagnac (comte d'). V, Abolition ,

Particularités de ce procès, ibid. Arrêts criminels.

not. — Composition de la commis

sion , 788, not. Protestation de ARNớes. Création de la milice frap

quelques juges contre l'arrêt, 730 , çaise , 47, not. - N'étaient compo

Interlocutoire rendu dans sées que de vassaux du roi, des l'affaire du coonétable de Saint-Pol, troupes fournies par les communes, 726, A. 1475. V. Armagnac (com te et d'étrangers soudoyés, ibid. not.

d'), Alençon ( duc d'), BannisseEtaient mal disciplinées et mal ment, Commission , Connėtable , payées , ibid.

Etablissement Cours', Garanties légales , Pairs, d'une force permanente militaire à Parlemens, Rebellion. cheval, 57, A.1439.-Répression des

ARTvis. V. Domaine de la couronne. vexations des gens de guerre, ibid. - Cette cavalerie ressemble à la

Arts. V. Manufacturcs. gendarmerie actuelle, 58, not. ASSASSINATS. V. Condamnations arbiCompagnie d'ordonnance; comment traires. elles étaient composées, 166, 1.144, ASSEMBLøES. V. Clergé, Municipalites, not. Cette ordonnance complète

Notables. --Nocturnes. Dispositions celles sur les armées permanentes , répressives à cet égard, 805, 1.14,8. ibid. not.- Réglement au sujet des V. Sûreté publique. troupes, 544, A. 1467. – Leur loge- Asylk ( droit d'). V. Police générale. ment et fournitures., 545. — Juge- AUBAINS (droit d'). Supprimé en Lanmens de leurs délits, ibid. - Con

guedoc, à la demande des états, gés limités, ibid. - Pensions de re- 712, A. 1475.- Parles mêmes motifs traite aux soldats impotens, 546. - qui ont dicté les lois intervenues à Serment des capitaines, 547. – Po- cet égard depuis la révolution , ibida lice des gens de guerre, 609, 8.1470. pot. Les inventeurs de l'impriV. Archers (francs), Cavalerie, merie en sont exemplés., 710 , Capitaines , Communes , Compa- A. 14-5. - Les biens des étran. gnies d'ordonnance, Congės, Etran. gers décédés en France appartegers , Gendarmerie, Logemens, Mi. naient au domaine, ibid. -- Exerlice, Pensions , Police militaire , cice de ce droit en Bourgogne, 490, Roturiers, Troupes , Sermens, Vas- A.1477.V. Bourgogne, Elats, Ecran.

gers , Domaine, imprimerie, ABRAGON. V. Traités.

Aidiences. Leurs heures, 229, A. 1453. ARRÊTS CRIMINALS. Le duc d'Alençon V. Parlemens.

condamné à mort, scs biens consis. AUTRICHE. V. Privileges, Traités,

11

heid

saur.

+

« السابقةمتابعة »