uvres, 17

 

 - 

.

-

311 - Personne ne sait se mettre ma place , et ne veut voir que je suis un tre part , qui n'a point le caractre , les maximes , les ressources des autres, "et qu'il ne faut point juger sur leurs rgles.
476 - S'il y avoit le moyen de retrouver cet enfant, ce seroit faire le bonheur de sa tendre mre ; mais j'en dsespre, et je n'emporte point avec moi cette consolation. Les ides dont ma faute a rempli mon esprit ont contribu en grande partie me faire mditer le Trait de l'Éducation ; et vous y trouverez, dans le livre I", un passage qui peut vous indiquer cette disposition.
246 - Monsieur, de remarquer ce propos une opposition bien singulire entre vous et moi dans le sujet de cette lettre. Rassasi de gloire et dsabus des vaines grandeurs, vous vivez libre au sein de l'abondance ; bien sr de votre immortalit, vous philosophez paisiblement sur la nature de l'me ; et si le corps ou le cur souffre, vous avez Tronchin pour mdecin et pour ami : vous ne trouvez pourtant que mal sur la terre.
121 - Enfants-Trouvs ; j'ai charg de leur entretien l'tablissement fait pour cela. Si ma. misre et mes maux m'tent le pouvoir de remplir un soin si cher,, c'est un malheur dont il faut me plaindre, et non pas un crime me reprocher.
308 - C'est un beau nom qui sert souvent de salaire la servitude ; [ mais o commence l'esclavage , l'amiti finit l'instant.] J'aimerai toujours servir mon ami , pourvu qu'il soit aussi pauvre que moi ; s'il est plus riche, soyons libres tous deux , ou qu'il me serve lui-mme , car son pain est tont gagn , et il a plus de temps donner ses plaisirs.
280 - En qualit de solitaire, je suis plus sensible qu'un autre ; si j'ai quelque tort avec un ami qui vive dans le monde , il y songe un moment , et mille distractions le lui font oublier le reste de la journe ; mais rien ne me distrait sur les siens ; priv du sommeil , je m'en occupe durant la nuit entire ; seul la promenade , je m'en occupe...
330 - Monsieur, n'est pas une science qui s'apprenne avec tant d'appareil : pour tre vertueux, il suffit de vouloir l'tre ; et si vous avez bien cette volont, tout est fait ; votre bonheur est dcid. S'il...
241 - ... l'existence de Dieu. Si Dieu existe, il est parfait; s'il est parfait, il est sage, puissant, et juste ; s'il est sage et puissant, tout est bien ; s'il est juste et puissant, mon me est immortelle; si mon me est immortelle , trente ans de vie ne sont rien pour moi, et sont peut-tre ncessaires au maintien de l'univers.
540 - Devenu ! non ; l'homme qui porta cinquante ans le cur que je sens renatre en moi n'est point celui qui peut s'oublier au point que je viens de faire : on ne demande point pardon mon ge , parce qu'on n'en mrite plus ; mais , monsieur , je ne prends aucun intrt celui qui vient d'usurper et dshonorer mon nom.
228 - Je ne vois pas qu'on puisse chercher la source du mal moral ailleurs que dans l'homme libre, perfectionn , partant corrompu ; et quant aux maux physiques, si la matire sensible et impassible est une contradiction, comme il me le semble , ils sont invitables dans tout systme dont l'homme fait partie; et alors la question n'est point pourquoi l'homme n'est pas parfaitement heureux, mais pourquoi il existe.