Collection complette des travaux de M. Mirabeau l'ain, l'Assemble nationale: Prcde de tous les discours et ouvrages du mme auteur, prononcs ou publis en Provence, pendant le cours des lections, 2

 

 - 

.

-

12 - ... afin que cette dclaration, constamment prsente tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs...
417 - Voici donc, messieurs, l'amendement que je vous propose : c'est de borner l'exclusion demande M. de Mirabeau, dput des Communes de la snchausse d'Aix. Je...
166 - ... mpris que doit inspirer sa stupidit. Oui, messieurs, c'est la prudence la plus ordinaire, la sagesse la plus triviale , c'est votre intrt le plus grossier que j'invoque.
164 - Frappez, immolez sans piti ces tristes victimes, prcipitez-les dans l'abme; il va se refermer.... Vous reculez d'horreur Hommes inconsquents, hommes pusillanimes! eh! ne voyez-vous donc pas qu'en dcrtant la banqueroute, ou, ce qui est plus odieux encore, en la rendant invitable sans la dcrter, vous vous souillez d'un acte mille fois plus criminel, et, chose inconcevable!
4 - Je ne connais que trois manires d'exister dans la socit : il faut y tre mendiant, voleur, ou salari. Le propritaire n'est lui-mme que le premier des salaris. Ce que nous appelons vulgairement sa proprit n'est autre chose que le prix que lui paye la socit pour les distributions qu'il est charg de faire aux autres individus par ses consommations et ses dpenses : les propritaires sont les agents, les conomes du corps social.
166 - Je vous dis : vous serez tous entrans dans la ruine universelle, et les premiers intresss au sacrifice que le gouvernement vous demande, c'est vous-mmes. Votez donc ce subside extraordinaire, et puisse-t-il tre suffisant ! Votez-le, parce que, si vous avez des doutes sur les moyens (doutes vagues et non clairs), vous n'en avez pas sur sa ncessit et sur notre impuissance le remplacer, immdiatement du moins. Votez-le, parce que les circonstances publiques ne souffrent aucun...
4 - II ya plus, la dme n'est pas mme une possession , comme on l'a dit : elle est une contribution destine cette partie du service public qui concerne les ministres des autels ; c'est le subside avec lequel la nation salarie les officiers de morale et d'instruction...
164 - Deux sicles de dprdations et de brigandages ont creus le gouffre o le royaume est prs de s'engloutir. Il faut le combler, ce gouffre effroyable ! Eh bien ! voici la liste des propritaires franais. Choisissez parmi les plus riches afin de sacrifier moins de citoyens ; mais choisissez ; car ne faut-il pas qu'un petit nombre prisse pour sauver la masse du peuple? Allons, ces deux mille notables possdent de quoi combler le dficit. Ramenez l'ordre dans nos finances, la paix et la...
58 - La libre communication des penses et des opinions est un des droits les plus prcieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, crire, imprimer librement, sauf rpondre de l'abus de cette libert dans les cas dtermins par la loi.
90 - N'est-il pas besoin, comme dans mon systme, que certaines prcautions contre le veto royal soient prises dans la constitution ? Si le roi renverse les prcautions , ne se mettra-t-il pas aisment au-dessus de la loi? Votre formule est donc inutile dans votre propre thorie ; et je la prouve dangereuse dans la mienne. On ne peut supposer le refus de la sanction royale que dans deux cas : dans celui o le monarque jugerait que la loi propose blesserait...