Le droit individuel et l'Êtat: introduction l'tude du droit

Rousseau, 1891 - 288
 

 - 

.

-

148 - La libert consiste pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la socit la jouissance de ces mmes droits. Ces bornes ne peuvent tre dtermines que par la Loi.
195 - Elles doivent tre relatives au physique du pays, au climat glac, brlant ou tempr ; la qualit du terrain , sa situation , sa grandeur au genre de vie des peuples , laboureurs , chasseurs ou pasteurs : elles doivent se rapporter au...
13 - États du monde et dans tous les temps, au lieu qu'on ne voit presque rien de juste ou d'injuste qui ne change de qualit en changeant de climat. Trois degrs d'lvation du ple renversent toute la jurisprudence. Un mridien dcide de la vrit; eu peu d'annes de possession, les lois fondamentales changent; le droit a ses poques.
32 - La loi, en gnral, est la raison humaine, en tant qu'elle gouverne tous les peuples de la terre; et les lois politiques et civiles de chaque nation ne doivent tre que les cas particuliers o s'applique cette raison humaine.
153 - Trouver une forme d'association qui dfende et protge de toute la force commune la personne et les biens de chaque associ , et par laquelle chacun , s'unissant tous , n'obisse pourtant qu' lui-mme , ,K et reste aussi libre qu'auparavant.
153 - Sans doute il est une justice universelle, mane de la raison seule ; mais cette justice pour tre admise entre nous, doit tre rciproque. A considrer humainement les choses, faute de sanction naturelle, les lois de la justice sont vaines parmi les hommes, elles ne font que le bien du mchant et le mal du juste, quand celui-ci les observe avec tout le monde sans que personne les observe avec lui.
195 - ... elles doivent se rapporter au degr de libert que la constitution peut souffrir, la religion des habitants, leurs inclinations, leurs richesses, leur nombre, leur commerce, leurs murs , leurs manires. Enfin elles ont des rapports entre elles ; elles en ont avec leur origine , avec l'objet -du lgislateur, avec l'ordre des choses sur lesquelles elles sont tablies. C'est dans toutes ces vues qu'il faut les considrer. C'est ce que j'entreprends de faire dans cet...
156 - Comme la nature donne chaque homme un pouvoir absolu sur tous ses membres, le pacte social donne au corps politique un pouvoir absolu sur tous les siens; et c'est ce mme pouvoir qui, dirig par la volont gnrale, porte, comme j'ai dit, le nom de souverainet.
122 - La libert est le droit de faire tout ce que les lois permettent ; et si un citoyen pouvait faire ce qu'elles dfendent, il n'aurait plus de libert, parce que les autres auraient tout de mme ce pouvoir.
165 - J'avoue pourtant que l'usage des peuples les plus libres qui aient jamais t sur la terre me fait croire qu'il ya des cas o il faut mettre pour un moment un voile sur la libert, comme l'on cache les statues des dieux.