De J. J. Rousseau: considr comme l'un des premiers auteurs de la Rvolution, 2

 

 - 

.

-

103 - Chacun de nous met en commun sa personne et toute sa puissance sous la suprme direction de la volont gnrale; et nous recevons en corps chaque membre comme partie indivisible du tout.
117 - Tant qu'un peuple est contraint d'obir, et qu'il obit, il fait bien; sitt qu'il peut secouer le joug, et qu'il le secoue, il fait encore mieux : car , recouvrant sa libert par le mme droit qui la lui a ravie, ou il est fond la reprendre, ou l'on ne l'tait point la lui ter.
297 - Allez dire votre matre que nous sommes ici par la volont du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baonnettes.
313 - ... c'est qu'au lieu de dtruire l'galit naturelle, le pacte fondamental substitue au contraire une galit morale et lgitime ce que la nature avait pu mettre d'ingalit physique entre les hommes, et que, pouvant tre ingaux en force ou en gnie, ils deviennent tous gaux par convention et de droit 1.
196 - Ce passage de l'tat de nature l'tat civil produit dans l'homme un changement trs remarquable, en substituant dans sa conduite la justice l'instinct, et donnant ses actions la moralit qui leur manquait auparavant.
197 - Rduisons toute cette balance des termes faciles comparer ; ce que l'homme perd par le contrat social, c'est sa libert naturelle et un droit illimit tout ce qui le tente et qu'il peut atteindre ; ce qu'il gagne, c'est la libert civile et la proprit de tout ce qu'il possde.
27 - Quand donc il arrive que le peuple institue un gouvernement hrditaire, soit monarchique dans une famille, soit aristocratique dans un ordre de citoyens, ce n'est point un engagement qu'il prend ; c'est une forme provisionnelle qu'il donne l'administration, jusqu' ce qu'il lui plaise d'en ordonner autrement.
137 - Le moyen en est de la dernire facilit dans la bonne ducation publique; c'est de tenir toujours les enfants en haleine , non par d'ennuyeuses tudes o ils n'entendent rien et qu'ils prennent en haine par cela seul qu'ils sont forcs de rester en place , mais par des exercices qui leur plaisent, en satisfaisant au besoin qu'en croissant a leur corps de s'agiter , et dont l'agrment pour eux ne se bornera pas l.
197 - Ce que l'homme perd par le contrat social, c'est sa libert naturelle et un droit illimit tout ce qui le tente et qu'il peut 20 atteindre; ce qu'il gagne, c'est la libert civile et la proprit de tout ce qu'il possde. Pour ne pas se tromper dans ces compensations, il faut bien distinguer la libert naturelle qui n'a pour bornes que les forces de l'individu, de la libert civile qui est limite par la volont gnrale, et la possession qui n'est que 26 l'effet de la force ou le...
314 - Sous les mauvais gouvernements, cette galit n'est qu'apparente et illusoire; elle ne sert qu' maintenir le pauvre dans sa misre, et le riche dans son usurpation. Dans le fait, les lois sont toujours utiles ceux qui possdent, et nuisibles ceux qui n'ont rien : d'o il suit que l'tat social n'est avantageux aux hommes qu'autant qu'ils ont tous quelque chose , et qu'aucun d'eux n'a rien de trop.