Louis XVI (i.e. seizime): son administration et ses relations diplomatiques avec l'Europe, 4

Belin-Leprieur, Éditeur, 1844
 

 - 

.

-

127 - Mais tout ce qu'on peut attendre du plus tendre intrt au bonheur public, tout ce qu'on peut demander un souverain, le premier ami de ses peuples, vous pouvez , vous devez l'esprer de mes sentimens.
150 - Vous venez , Messieurs , d'entendre le rsultat de mes dispositions et de mes vues ; elles sont conformes au vif dsir que j'ai d'oprer le bien public ; et si , par une fatalit loin de ma pense, vous m'abandonniez dans une si belle entreprise, seul , je ferai le bien de mes peuples ; seul , je me considrerai comme leur vritable reprsentant...
291 - ... dans le peu d'nergie des uns et dans la mauvaise volont des autres. Mon Dieu, est-il possible que, ne avec du caractre, et sentant si bien le sang qui coule dans mes veines, je...
150 - ... l'accord parfait qui existe entre le vu le plus gnral de la nation et mes intentions bienfaisantes, j'aurai toute la confiance que doit inspirer une si rare harmonie, et je marcherai vers le but auquel je veux atteindre avec tout le courage et la fermet qu'il doit m'inspirer.
282 - C'est la semaine prochaine qu'on doit apporter au Roi l'acte constitutionnel. Le rapport que j'ai lu et que M.
287 - Mais qu'il m'en a cot pour vous crire une lettre de ce genre! Aujourd'hui qu'au moins ma porte est ferme et que je suis matresse dans ma chambre, je puis vous assurer, mon cher Frre, de la tendre et inviolable amiti avec laquelle je vous embrasse, et qui ne cessera qu'avec ma vie.
282 - ... qu'il faut adopter. Pour cela il est essentiel que les Franais, mais surtout les frres du roi , restent en arrire et que les puissances runies agissent seules; aucune prire, aucun raisonnement de notre part ne l'obtiendra d'eux; il faut que l'empereur l'exige, c'est la seule manire dont il puisse et surtout moi me rendre service. Vous connaissez par...
324 - ... rapport de force arme qui correspond la diffrence de leurs moyens, et ce rapport est un des principaux fondements de leurs relations mutuelles et dcide ncessairement des alliances et des traits qui conservent la paix de l'Europe. Il est impossible que les puissances unies voient sans crainte une seule nation , et une nation aussi puissante que la France, lever sa force arme dans un degr prodigieux, sans aucune proportion ni mesure avec les autres nations.
233 - ... hommes, pour faire assassiner M. de La Fayette et le maire de la ville, et ensuite de nous couper les vivres. MONSIEUR, frre du ROI, tait la tte.
235 - Depuis le jour o, dans la seconde assemble des notables, je me dclarai sur la question fondamentale qui divisait les esprits, je n'ai pas cess de croire qu'une grande rvolution tait prte ; que le Roi , par ses intentions , ses vertus et son rang suprme , devait en tre le chef, puisqu'elle ne pouvait...