Histoire de la socit domestique chez tous les peuples anciens et modernes: ou, Influence du christianisme sur la famille, par l'abb J. Gaume ...

Gaume Frres, 1854
 

 - 

.

-

469 - ... cependant de concevoir cette crainte qui , toute filiale qu'elle est , arrte l'essor d'une trompeuse galit. A peine homme, avant mme qu'il le soit, l'enfant de la plus aimable mre aspire se sparer d'elle et vrifier cette parole de l'Écriture , si douce et si terrible la fois : L'homme quittera son pre et sa mre, et il s'attachera son pouse. L, du moins, trouvera-t-il cette libert du choix qui est une des conditions de l'amour? Il s'en faut bien. Mille circonstances...
461 - ... l'autre tmoignage suffisant, mme de la vie ou mort de son enfant lors de l'issue de son ventre, et aprs se trouve l'enfant avoir...
612 - Au reste, celui qui peut remplacer la Divinit dans le systme de la vie sociale est mes yeux un prodige de gnie; celui qui, sans l'avoir remplace, ne songe qu' la bannir de l'esprit des hommes me parait un prodige de stupidit ou de perversit.
419 - Il n'ya pas ici craindre de contradiction ni de scandale considrable; car il n'est point extraordinaire aux princes de nourrir des concubines, et, quand le menu peuple s'en scandalisera, les plus clairs se douteront de la vrit. On ne doit pas se soucier beaucoup de ce qui s'en dira, pourvu que la conscience aille bien. C'est ainsi que nous l'approuvons.
19 - Ubi caro una, unus est spiritus. Simul orant, simul volutantur, et simul jejunia transigunt, alterutro docentes, alterutro hortantes, alterutro sustinentes. In ecclesia Dei pariter utrique, pariter in convivio Dei, pariter in angustiis, in persecutionibus, in refrigeriis. Neuter alterum celat, neuter alterum vitat, neuter alteri gravis est.
459 - ... dguisent, occultent et cachent leurs grossesses, sans en rien dcouvrir et dclarer ; et advenant le temps de leur part et dlivrance de leur fruit, occultement s'en dlivrent, puis le suffoquent, meurtrissent et autrement suppriment, sans leur avoir fait impartir le saint sacrement de baptme ; ce fait, les jettent en lieux secrets et immondes ou enfouissent en terre profane, les privant par tels moyens de la spulture coutumire des chrtiens.
315 - pas d'autre dieu sur la terre pour une femme que son mari; la plus excellente de toutes les bonnes uvres qu'elle puisse faire , c'est de chercher lui plaire en lui montrant la plus parfaite obissance : ce doit tre l son
559 - Comment ces infortuns, qui peuvent peine goter quelques heures de sommeil, rsisteraient-ils cette espce de torture ? Aussi ce long supplice de tous les jours ruine leur constitution dj chtive par hrdit, et prpare ceux qui survivent une existence pleine de douleur et de misre.
430 - Aucun homme n'a reu de la nature le droit de commander aux autres. La libert est un prsent du ciel, et chaque individu de la mme espce a le droit d'en jouir aussitt qu'il jouit de la raison. Si la nature a tabli quelque autorit , c'est la puissance paternelle ; mais la puissance paternelle a ses bornes, et dans l'tat de nature elle finirait aussitt que les enfants seraient en tat de se conduire.
458 - Charles , par la grce de Dieu , roi de France, tous prsents et venir, salut. Comme plusieurs choses aient t faites et sont advenues depuis la paix faite Pontoise, Ja trs grand...