Explication de l'Énigme de la Rvolution Europene commence vers le Milieu du 18me Sicle, 1

1826
 

 - 

.

-

168 - Majests l'Empereur et le roi de Prusse sont rsolues d'agir promptement, d'un mutuel accord, avec les forces ncessaires, pour obtenir le but propos en commun. En attendant, elles donneront leurs troupes les ordres convenables pour qu'elles soient porte de se mettre en activit.
254 - O chacun fait ses rles diffrents. L, sur la scne, en habit dramatique, Brillent prlats , ministres , conqurants. Pour nous vil peuple, assis aux derniers rangs, Troupe futile et des grands rebute, Par nous d'en bas la pice est coute. Mais nous payons , utiles spectateurs ; Et quand la farce est mal reprsente , Pour notre argent nous sifflons les acteurs.
168 - Elles esprent que cet intrt ne peut manquer d'tre reconnu par les Puissances dont le secours est rclam ; et qu'en consquence, elles ne refuseront pas d'employer, conjointement avec leurs dites majests , les moyens les plus efficaces , relativement leurs...
142 - enfans : elle les fit rentrer et se montra seule. Alors son air de grandeur dans cet abaissement, et cette preuve de courage dans une obissance si prilleuse , l'emportrent , force de surprise , sur la barbarie du peuple : elle fut applaudie universellement. Son gnie redressa tout coup l'instinct de la multitude gare ; et s'il fallut ses ennemis des crimes , des conjurations et de longues pratiques pour la faire assassiner, il ne lui fallut elle qu'un moment pour se faire admirer.
68 - Seigneur, seront dpouills et dtruits, vos ftes abolies, votre nom blasphm, votre culte proscrit. Mais qu'entends-je? grand Dieu ! que vois-je? aux saints cantiques qui faisaient retentir ces votes sacres en votre honneur succdent des chants lubriques et profanes ! et toi, divinit infme du paganisme, impudique Vnus, tu viens ici mme prendre audacieusement la place du Dieu vivant, t'asseoir sur le trne du Saint des saints et recevoir l'encens coupable de tes nouveaux adorateurs...
128 - ... avais fait dire que je voulais recevoir devant vous le marquis de La Fayette, afin de profiter de vos conseils; mais il est venu avant vous, et je n'ai plus rien vous dire, sinon que je n'ai pas eu l'intention de partir, et que je ne m'loignerai jamais de l'Assemble nationale.
405 - États et les grands personnages. Dieu sait comme nous les accommodons. Plutt que de signer la sparation de treize provinces, comme mon frre George, dit Catherine II, avec douceur, je me serais tir un coup de pistolet.
122 - La cour de France a dploy, de nos jours, une profondeur d'ineptie, d'imprvoyance et de nullit d'autant plus remarquables , qu'il n'ya que des hommes au-dessous du mdiocre qui aient figur dans la rvolution. Je ne crains point de le dire : dans cette rvolution si vante, prince du sang, militaire, dput, philosophe, peuple, tout a t mauvais...
151 - Il serait difficile de peindre la confuse et lente ordonnance de cette marche qui dura depuis une heure et demie jusqu' sept. Elle commena par une dcharge gnrale de toute la mousqueterie de la garde de Versailles et des milices parisiennes. On s'arrtait de distance en distance pour faire de nouvelles salves; et alors les poissardes descendaient de leurs canons et de leurs chevaux, pour former des rondes...
380 - J'espre que vous resterez avec lui. Comme Franais, comme l'un de ses fidles serviteurs, pntrezvous bien des sentimens que vous devez toujours lui exprimer et que je lui ai souvent manifests. Rappelez au roi, quand vous pourrez lui parler seul, que jamais l'impatience de briser nos fers ne doit arracher de lui aucun sacrifice indigne de sa gloire. Surtout point de dmembrement de la France. Que, sur ce point, aucune considration ne l'gare : qu'il ne s'effraie ni pour ma sur ni pour...