Le Barreau de Bordeaux de 1775 1815

Auguste Durand, 1856 - 632
 

 - 

.

-

83 - Louis tait mont sur le trne vingt ans, et vingt ans il donna sur le trne l'exemple des murs ; il n'y porta aucune faiblesse coupable ni aucune passion corruptrice ; il y fut conome, juste, svre* ; il s'y montra toujours l'ami constant du peuple. " Le peuple dsirait la destruction d'un impt dsastreux qui pesait sur lui, il le dtruisit ; le peuple demandait l'abolition de la servitude, il commena par l'abolir lui-mme dans ses domaines ; le peuple sollicitait des rformes...
82 - Vous voulez prononcer sur le sort de Louis, et c'est vous-mmes qui l'accusez ! Vous voulez prononcer sur le sort de Louis, et vous avez dj mis votre vu...
83 - Entendez d'avance l'histoire qui redira la Renomme : Louis tait mont sur le trne vingt ans; et vingt ans, il donna sur le trne l'exemple des murs; il n'y porta aucune faiblesse coupable, ni aucune passion corruptrice; il y fut conome, juste, svre; il s'y montra toujours l'ami constant du peuple.
205 - ... auquel il avait renonc. Des considrations puissantes vous prescrivent de vous conformer aux principes; si vous y tes fidles vous n'encourrez aucun reproche, et si le peuple veut la mort de Louis il l'ordonnera : si au contraire vous les violez vous encourrez au moins le reproche...
83 - Franais , que la rigueur de nos usages avait privs jusqu'alors des droits qui appartiennent aux citoyens, acquissent ces droits ou les recouvrassent, il les en fit jouir par ses lois; le peuple voulut la libert, il la lui donna ! Il vint mme au-devant de lui par ses sacrifices ; et cependant c'est au nom de ce peuple qu'on demande aujourd'hui... Citoyens, je n'achve pas... Je m'arrte devant l'histoire : songez qu'elle jugera votre jugement , et que le sien sera celui des sicles.
83 - Vous voulez prononcer sur le sort de Louis; et vous avez dj mis votre vu! Vous voulez prononcer sur le sort de Louis; et vos opinions parcourent l'Europe! Louis sera donc le seul Franais pour lequel il n'existera aucune loi ni aucune forme? Il n'aura ni les droits de citoyen ni les prrogatives de roi. Il ne jouira ni de son ancienne condition ni de la nouvelle. Quelle trange et inconcevable destine! Mais je n'insiste pas sur ces rflexions : je les abandonne votre conscience...
245 - Rpublique, par une faction dont je n'ai cess de combattre les coupables efforts; Considrant que le mouvement prtendu rvolutionnaire, que cette faction prpare et excute , n'a d'autre objet que de dissoudre la Convention nationale , d'usurper ses pouvoirs, de les...
200 - L'Assemble, tenant la. balance gale, dcrtait d'accusation l'Ami du Roi et l'Ami du Peuple. Le lendemain Marat rpondait en invitant le peuple porter le fer et la flamme sur la majorit gangrene des dputs de la nation.
242 - Lgislateurs, quel horrible cri vient de retentir jusqu'aux extrmits de la rpublique ! Trois cents reprsentants du peuple vous aux proscriptions ! vingt-deux la hache liberticide des centumvirs ! Lgislateurs, lorsque nous choismes des dputs, nous les mmes sous la sauvegarde des lois , de la vertu , et de tout ce qu'il ya...
243 - ... douloureux auxquels ont t en proie les fidles Bordelais ; voil les traits qui caractrisent tous les citoyens de la Gironde , de ce dpartement qui a donn vingt-cinq mille soldats la patrie ; qui, dans ce moment mme, l'exemple de l'Hrault , lve encore six mille sept cents hommes; de ce dpartement o le pauvre mange le pain dix sous la livre, et souffre en homme libre.... Et cependant ces courageux rpublicains ont aussi t calomnis; des sclrats qui vivent...