uvres de Mr. Turgot, Ministre d'État: prcdes de Mmoires et de notes sur sa vie, son administration, et ses ouvrages, 5

De l'Imprimerie de Delance., 1808
 

 - 

.

-

8 - En tout genre de travail il doit arriver et il arrive en effet que le salaire de l'ouvrier se borne ce qui lui est ncessaire pour lui procurer sa subsistance 1.
386 - Commissaire dparti en la gnralit d'Auch, de tenir la main l'excution du prsent arrt, qui sera lu, publi et affich partout o besoin sera.
265 - Les capitaux qu'il avait acquis sont bientt dissips dans la vie oisive attache son nouvel tat, ou du moins, ils sont entirement perdus pour le commerce. Le peu qui s'en fait est donc tout entier entre les mains de gens presque sans fortune, qui ne peuvent former que des entreprises bornes faute de capitaux, qui sont presque toujours rduits faire rouler leur commerce...
7 - Le simple ouvrier, qui n'a que ses bras et son industrie, n'a rien qu'autant qu'il parvient vendre d'autres sa peine. Il la vend plus ou moins cher; mais ce prix plus ou moins haut ne dpend pas de lui seul ; il rsulte de l'accord qu'il fait avec celui qui paie son travail.
5 - Ie mme motif qui a tabli l'change de denre denre entre les cultivateurs de terrains de diverse nature a donc d amener aussi l'change de la denre contre le travail entre les cultivateurs et une autre partie de la socit, qui aura prfr l'occupation de prparer et de mettre en uvre les productions de la terre celle de les faire natre.
35 - Chacun ne se dtermine cder sa denre qu'aprs avoir compar les diffrentes offres qu'on lui fait de la denre dont il a besoin , et donne la prfrence l'offre la plus forte. La valeur du bl et du vin n'est plus dbattue entre deux seuls particuliers relativement leurs besoins et leurs facults rciproques, elle se fixe par la balance des besoins et des facults de la totalit des vendeurs de bl avec ceux de la totalit des vendeurs de vin.
197 - Je vous avoue que, dans ma faon de penser particulire, une libert entire, indfinie, et un affranchissement total de toute espce de droits...
325 - ... subtilit de l'alination du capital, et c'est ce systme qui, tant devenu presque gnral parmi les thologiens, a t adopt aussi par les jurisconsultes, raison de l'influence beaucoup trop grande qu'ont eue sur notre jurisprudence et notre lgislation les principes du droit canon. Dans cette espce de gnration des opinions contraires au prt intrt, on voit que les peuples poursuivis par d'impitoyables cranciers ont imput leur malheur l'usure et l'ont regarde...
307 - ... l'assurance de recevoir une pareille somme dans une ou plusieurs annes , il n'est pas vrai que le prteur reoive autant qu'il donne- lorsqu'il ne stipule point l'intrt : car il donne de l'argent, et ne reoit qu'une promesse. Or, s'il reoit moins, pourquoi cette diffrence ne seraitelle pas compense par l'assurance d'une augmentation sur la somme, proportionne au retard? Cette compensation est prcisment l'intrt de l'argent. On est tent de rire quand on entend des gens...
328 - Ds lors le prt intrt a d devenir moins odieux, puisque par l'activit du commerce il est devenu au contraire une source d'avantages pour l'emprunteur. Aussi s'est-on familiaris avec lui dans toutes les villes de commerce, au point que les magistrats et les thologiens mmes en sont venus le tolrer. La condamnation du prt en lui-mme, ou de l'intrt exig sans alination du capital, est devenue une spculation abandonne aux thologiens rigoristes, et dans la pratique,...