Correspondance littraire: adresse ... Mgr. le Grand-duc, aujourd'hui Empereur de Russie, et M. le comte Andr Schowalow ... 1774-89, 5-6

 

 - 

.



-

15 - Que toujours deux voisins auront entre eux la guerre, Que la soif d'envahir et d'tendre ses droits Tourmentera toujours les meuniers et les rois ? En cette occasion le roi fut le moins sage ; II lorgna du voisin le modeste hritage. On avait fait des plans fort beaux sur le papier, O le chtif enclos se perdait tout entier.
15 - Hlas ! est-ce une loi sur notre pauvre terre, Que toujours deux voisins auront entre eux la guerre ? Que la soif d'envahir et d'tendre ses droits Tourmentera toujours les meuniers et les rois ? En cette occasion le roi fut le moins sage ; II lorgna du voisin le modeste hritage.
16 - C'est que je le garde : Voil mon dernier mot." Ce refus effront Avec un grand scandale au prince est racont. Il mande auprs de lui le meunier indocile, Presse, flatte, promet ; ce fut peine inutile : Sans-Souci s'obstinait. " Entendez la raison, Sire, je ne peux pas vous vendre ma maison : Mon vieux pre y mourut, mon fils y vient de natre ; C'est mon Potsdam, moi.
16 - Parbleu ! de ton moulin c'est bien tre entt ; Je suis bon de vouloir t'engager le vendre : Sais-tu que sans payer je pourrais bien le prendre? Je suis le matre. Vous?... de prendre mon moulin? Oui, si nous n'avions pas des juges Berlin.
211 - Ah ! s'il est dans votre village Un berger sensible et charmant, Qu'on chrisse au premier moment, Qu'on aime ensuite davantage, C'est mon ami : rendez-le moi ; J'ai son amour : il a ma foi.
14 - L'homme est, dans ses carts, un trange problme. Qui de nous, en tout temps, est fidle soi-mme ? Le commun caractre est de n'en point avoir; Le matin incrdule, on est dvot le soir. Tel s'lve et s'abaisse, au gr de l'atmosphre, Le liquide mtal enferm sous le verre.
32 - A plus de charme que l'amour, Fait charger de chanes Clmence, Et l'enferme dans une tour ; Lautrec, que menaait sa rage, Vient gmir au pied du donjon, Comme l'oiseau prs de la cage O sa compagne est en prison. Une nuit la tendre Clmence Entend la voix de son amant ; A ses barreaux elle s'lance Et lui dit ces mots en pleurant : Mon ami, cdons l'orage, Va trouver le roi des Franais, Emporte mon bouquet pour gage Des serments que mon cur t'a faits.
281 - ... peut-tre, dont les lches manuvres vous eussent imprim la double fltrissure du ridicule et de l'infamie, si l'opinion publique pouvait jamais obir un coup d'autorit dirig par l'intrigue Croyezmoi, profitez de l'amre leon que vous m'avez contraint de vous donner. Souvenez-vous qu'il ne suffit pas de l'impudence et des suggestions de cour , pour terrasser celui qui a ses forces en lui-mme, et dans un amour pur de la vrit...
14 - D'un royaume nouveau la gloire et le soutien, Grand roi, bon philosophe, et fort mauvais chrtien. Il voulait se construire un agrable asile, O, loin d'une tiquette arrogante et futile...
252 - Germait l'ame d'un sage et le cur d'un hros , Jeune Brunswick ! Autour de ces foyers antiques , Dont l'honneur et la foi sont les dieux domestiques , Tu n'avais qu' choisir un modle ton gr : D'exemples immortels je te vois entour. Ferdinand...