صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

FRENCH SCHOOL. coccocconc00 GREUZE. cccccccceo FRENCH MUSEUM.

THE BETROTHED.

Although this picture by Greuze is now mentioned under the title of the Betrothed or the Village Bride, when it was exhibited in the saloon of 1761, it was designated as A Marriage, and the moment when the Bride's father delivers the dowry to his Son-in-Law. In fact, an old man who is seated, has just given a purse, which the young man, who is standing in the middle of the picture, holds in his left hand; but he appears more alive to the pleasure he feels in pressing the hand of his beloved. The aged father speaks of the happiness he has experienced in his own family, and wishes as much to the youth : the mother, on her side, clasps her daughter's hand, and engages her to preserve that mildness she has always displayed, that she may thus be her husband's comfort, as she has been that of her parents.

Nothing can be better than the variety of expression in each of the figures that animate this scene. The colouring is exceedingly soft : this is one of the pictures in which Greuze has best succeeded in expressing the mildness of the people's manners.

This picture was purchased at the time by M. de Marigny : it has since been in several Collections, and was brought for the Museum in 18..? An engraving of it was executed, in 1770, by J.J. Flipart.

Width, 3 feet 8 inches; Height, 2 feet 7 inches.

ÉCOLE FRANÇAISE. 0000000000 GREUZE.000000000000 MUSÉE FRANÇAIS.

LA FIANCÉE.

Quoique l'on cite maintenant ce tableau de Greuze sous le nom de la Fiancée ou l'Accordée de village, lorsqu'il fut exposé au salon de 1761 il fut désigné sous le titre un Mariage, et l'instant le père de l'accordée délivre la dol à son gendre. En effet, un vieillard assis vient de remettre un sac; le jeune homme, debout au milieu du tableau, le tient de la main gauche, mais il parait plus sensible au plaisir qu'il éprouve en sentant la main de sa bien-aimée. Le vieux père parle du bonheur qu'il a éprouvé dans son ménage, et lui en désire autant; la mère, de l'autre côté, presse la main de sa fille, et l'engage à conserver la douceur qu'elle a toujours eue, afin de faire le bonheur de son mari, comme elle a fait celui de ses parens.

Rien de mieux que la variété d'expression de chacune des figures qui animent cette scène. La couleur est des plus suaves; et c'est un des tableaux où Greuze a le mieux rendu la douceur des meurs du peuple.

Ce tableau fut acquis dans le temps par M. de Marigny; il a été placé depuis dans la grande galerie du Musée. La gravure en a été faite en 1770 par J. J. Flipart.

Larg., 3 pieds 6 pouces; haut., 2 pieds 6 pouces.

[graphic][merged small]
[ocr errors]

s selon les il fat désigste

, 2de die titre un mariage, et l'instant i els contes del prodotto con gendre. En effet, un voi viesit die regte beshe jaune horme, deliter der alten dient de la raia guerbe, mais il pavalt at sensitizatepleiste ga prava en sentant la main de sa bien-aimée. Le titt père parle du bonheur qu'il

prouvé dans sessions et lui en détre autant; la eve, de l'auterneses te mnain de sa fille, et l'engage à over la de

et toujours eae, afin de faire le de elle a fait celui de ses parens.

mité d'expression de chacune des 54 scoge carteur est des plus suaves;

od Greuze a de mieux rendu la doupaupie

acquis dans le temps par M. de Marigny; il a Whats dans la grande galerie du Musée. La gravure

170 par J. J Flipart.
eds 6 pouces; baut. pieds 6 pouces.

[graphic]
[graphic][merged small]
« السابقةمتابعة »