صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

·临

RICHARD Ier. ET SALADIN.

Lors de la troisième croisade, Philippe-Auguste, roi de France, et Richard Ier., Coeur-de-Lion, roi d'Angleterre, arrivèrent dans la Terre-Sainte, en 1191, avec des forces si considérables, que St.-Jean-d'Acre fut obligé de se rendre. Le roi de France revint de suite dans ses états, et Richard, resta seul pour conduire les croisés, qu'il dirigea vers Jérusalem.

Saladin, craignant de ne pouvoir résister, se retira en démantelant les places de Jaffa, Césarée, Arsouf et même Ascalon. Cependant il livra près de la ville d'Assur une bataille, l'une des plus remarquables dans les fastes des guerres de la TerreSainte. Le sultan avait 300 mille hommes sous ses ordres, les croisés n'étaient que 100 mille. Déjà les ailes de l'armée chrétienne étaient en déroute; mais le centre, composé des troupes d'élite commandées par Richard, tint ferme, et reprit bientôt la victoire; 40 mille Sarrasins restèrent sur le champ de bataille.

Quelques chroniques du temps assurent que Saladin fut renversé de cheval par le roi Richard lui-même. C'est cet instant que le peintre Cooper a choisi pour son tableau, qui fut exposé en 1828 à Sommerset-House. Il appartient à sir J. Morrison. W. Giller en a fait la gravure en mezzo-tinte.

RICHARD I. AND SALADIN.

At the time of the third crusade, Philip Augustus, King of France, and Richard the I st, called Cœur de Lion, King of England, arrived in the Holy Land in 1191, with such considerable forces that Saint Jean-d'Acre was obliged to submit. The king of France returning afterwards to his dominions, Richard remained alone, to lead on the Crusaders, whom he conducted towards Jerusalem.

Saladin fearful of not being able to stand his ground, retired, destroying both Jaffa, Cesarea, Arsouf, and even Ascalon. However he gave battle near the city of Assur, and which combat, was one of the most remarkable in the annals of the holy wars. The sultan had 300 thousand men under his command, the Crusaders were but 100 thousand. The wings of the Christian army were already routed, but the centre composed of chosen troops, commanded by Richard, stood firm, and soon obtained the victory, forty thousand Saracens remaining on the field of battle. Some of the Chronicles of that period assure us, that Saladin was unhorsed by King Richard himself.

This is the moment chosen by the artist in this painting, which was exhibited in 1828 at Somerset House. It belongs to sir J. Morrison. W. Gillern has done an engraving of it in mezzo tinto.

[graphic]
[ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors]

L'ÉCOLE EN DÉSORDRE.

Le maître d'une école de jeunes garçons a cru pouvoir s'absenter un moment pendant l'heure de la récréation. Profitant de cet instant de liberté, chacun a voulu l'employer à sa manière; d'un côté on voit un enfant d'un caractère tranquille et Jouant seul; il tient une courroie d'une main, et de l'autre des verges pour frapper le banc sur lequel il est à califourchon. D'un autre côté un enfant turbulent saisit les pieds d'un banc; il vient de renverser un de ses camarades qui y était assis, et du même coup en a fait tomber un autre qui jouait avec une pomme. Le plus espiègle de la bande a osé se placer sur le · fauteuil du maître : il a pris sa robe, son bonnet, et jusqu'à ses lunettes; il veut faire la leçon à deux écoliers, tandis qu'un troisième, grimpé sur le dos du fauteuil magistral, s'apprête à faire deux malices à la fois; il tient à la main son encrier et le renverse une partie pourra bien salir le bonnet du maître et l'autre le visage de l'écolier.

A ce moment le maître paraît à la porte; il ne voit pas toute la scène, mais il en connaîtra tous les détails, car il est précédé d'un de ces écoliers doucereux qui savent se faire bienvenir des maîtres, et ne se mêlent aux jeux de leurs camarades que pour en rendre compte. Déjà le maître est armé de l'instrument du supplice, qui dans un instant va rétablir l'ordre ; et la justice distributive n'oubliera pas ceux qui se permettent de tracer sur la porte une figure hétéroclite, à laquelle leur malice a donné de la ressemblance avec celle de leur maître.

Ce tableau, peint par Henri Richter, fait partie du cabinet de Gu. Chamberlayne; il a été gravé en mezzotinte par Turner. Larg., 3 pieds? haut., a pieds?

« السابقةمتابعة »