Histoire d'un paysan - 1789: Les tats gnraux, 1

J. Hetzel, 1869 - 385
 

 - 

.

1
1
2
3
3
16
4
38
5
54
6
71
7
84
8
115
11
173
12
185
13
197
14
212
15
235
16
249
17
268
18
285

9
136
10
160
19
307
20
342

375 - Gnraux, vous qui n'avez ici ni place ni droit de parler, vous n'tes pas fait pour nous rappeler son discours. Cependant, pour viter toute quivoque et tout dlai, je vous dclare que si l'on vous a charg de nous faire sortir d'ici, vous devez demander des ordres pour employer la force, car nous ne quitterons nos places que par la puissance de la baonnette.
374 - force militaire environne les tats ! o sont les ennemis de la nation? Catilina est-il nos portes? Je demande qu'en vous couvrant de votre dignit, de votre puissance lgislative, vous vous renfermiez dans la religion de votre serment; il ne nous permet de nous sparer qu'aprs avoir fait la constitution.
374 - Qui vous donne des lois imprieuses? votre mandataire; lui qui doit les recevoir de nous, messieurs, qui sommes revtus d'un sacerdoce politique et inviolable ; de nous, enfin, de qui seuls vingt-cinq millions d'hommes attendent un bonheur certain, parce qu'il doit tre consenti, donn et reu par tous.
373 - ce que vous venez d'entendre pourrait tre le salut de la patrie, si les prsents du despotisme n'taient pas toujours dangereux. Quelle est cette insultante dictature ? l'appareil des armes, la violation du temple national, pour vous commander d'tre heureux ! Qui vous fait ce commandement? votre mandataire. Qui vous donne des lois imprieuses? votre mandataire, lui...
183 - Dclarons que, si les troubles recommenaient, et en cas de dpart , tous les ordres de citoyens se runissant pour la cause commune, nous nous joindrons la nation , dont les intrts sont les ntres; nous rservant, la force n'tant pas notre partage, de prendre pour nos fonctions et notre genre d'utilit le soin des bagages, provisions de bouche...
373 - Messieurs, j'avoue que ce que vous venez d'entendre pourrait tre le salut de la Patrie, si les prsents du despotisme n'taient toujours dangereux. Quelle est cette insultante dictature? L'appareil des armes, la violation du temple national, pour vous commander d'tre heureux! Qui vous fait ce commandement? Votre mandataire! Qui vous donne des lois imprieuses? Votre mandataire! Lui qui doit les recevoir de nous, Messieurs, qui sommes revtus d'un sacerdoce politique et...
185 - Roi pour l'excution des kitres de Convocation, le 24 janvier 1789. Le Roi, en adressant aux diverses provinces soumises son obissance, des lettres de convocation pour les Etats gnraux a voulu que ses sujets fussent tous appels concourir aux lections des Dputs qui doivent former cette grande et solennelle assemble ; Sa Majest...
334 - Notre confrre Jacques a une de ses surs fruitire, rue du Bouloi, prs du Palais-Royal ; c'est l que nous descendmes: Tout le long de la route, depuis notre entre dans le faubourg, nous n'entendions chanter qu'une chanson : Vive le tiers tat de France ! Il aura la prpondrance Sur le prince, sur le prlat. Ahi! povera nobilita ! le plbien, puits de science, En lumires, eu exprience, Surpasse & prtre & magistrat.
359 - L'Assemble nationale, considrant qu'appele fixer la constitution du royaume, oprer la rgnration de l'ordre public, et maintenir les vrais principes de la monarchie, rien ne peut empcher qu'elle ne continue ses dlibrations dans quelque lieu qu'elle soit force de s'tablir, et qu'enfin partout o ses membres sont runis, l est l'Assemble nationale...
377 - C'est aujourd'hui que je bnis la libert de ce qu'elle mrit de si beaux fruits dans l'assemble nationale. Assurons notre ouvrage , en dclarant inviolable la personne des dputs aux Etats-Gnraux.