Materialen fr die Statistick und neuere Staatengeschichte. 5 Lief, 3

 - 

.

-

112 - Telle tait la position des deux cours, lorsque les procds de celle de Londres forcrent ses anciennes colonies de recourir la voie des armes pour maintenir leurs droits , leurs privilges et leur libert.
42 - SM; le comte d'Orvilliers, attaqu par la flotte anglaise, la combattit et la fora la retraite aprs lui avoir caus un dommage considrable. Depuis cette poque, les hostilits ont continu entre les deux couronnes sans dclaration de guerre.
101 - Versailles et dont on vit bientt les effets publics dans la libert gnrale, ou plutt dans la licence effrne d'un commerce illgitime. On...
100 - ... porter quelque prjudice l'une ou l'autre des hautes parties contractantes. Tel fut l'engagement sacr que la France contracta avec la Grande-Bretagne ; et on ne saurait dissimuler qu'une semblable promesse doit s'appliquer avec plus de force encore et d'nergie aux rebelles domestiques, qu'aux ennemis trangers des deux couronnes. La rvolte des Amricains a mis l'preuve la fidlit de la cour de Versailles, et, malgr les exemples frquents que l'Europe a dj vus...
35 - Mais tous ces aftes d'une complaifance aufl matque , tant de fidlit remplir un Trait que l'on auroit t autorif regarder comme non-exiftant , toient bien loin de fatisfaire la Cour de Londres ; Elle prtendoit rendre le Roi refponfable de toutes les...
318 - Trait d'amiti & de Commerce, en tous & chacun les points & articles qui y font contenus & dclars, avons iceux , tant pour nous que pour nos hritiers...
100 - Avantages mutuels, sans donner aucun Secours ou Protection directement ou indirectement ceux, qui voudroient porter quelque Prjudice l'une ou l'autre des dites hautes Parties contractantes. Il y aura un Oubli gnral de tout ce qui a pu tre fait ou commis avant ou depuis le Commencement de la Guerre, qui vient de finir.
34 - Elle s'toit perfuade fans doute qu'il lui fuffiroit d'employer le langage de fon ambition & de fa hauteur , pour obtenir de la France des preuves d'une dfrence fans bornes. Mais aux propos & aux dmarches les moins mefurs , le Roi n'oppofa...
8 - SM tant rsolue de cultiver la bonne intelligence subsistante entre la France et la Grande-Bretagne , par tous les moyens compatibles avec sa dignit et avec le bien de ses sujets, croit devoir faire part de cette dmarche la cour de Londres et lui dclarer en mme temps que les parties contractantes ont eu l'attention de ne stipuler aucun...
110 - Londres le trait d'alliance, qu'elle venait de signer avec les agents des colonies rvoltes de l'Amrique. Si un ennemi tranger, reconnu parmi les puissances de l'Europe...