Histoire pittoresque de la Convention nationale: et de ses principaux membres, 1

 

 - 

.

-

210 - La loi ne doit tablir que des peines strictement et videmment ncessaires, et nul ne peut tre puni qu'en vertu d'une loi tablie et promulgue antrieurement au dlit, et lgalement applique.
175 - La sensibilit qui gmit presque exclusivement pour les ennemis de la libert m'est suspecte. Cessez d'agiter sous mes yeux la robe sanglante du tyran, ou je croirai que vous voulez remettre Rome dans les fers.
397 - ... l'ami constant du peuple. Le peuple dsirait la destruction d'un impt dsastreux qui pesait sur lui ; il le dtruisit : le peuple demandait l'abolition de la servitude ; il commena par l'abolir lui-mme dans ses domaines : le peuple sollicitait des rformes dans la lgislation criminelle pour l'adoucissement du sort des accuss ; il fit ces rformes ; le peuple voulait que des milliers de Franais, que la rigueur de nos usages avait privs jusqu'alors des droits qui appartiennent...
390 - Vous voulez prononcer sur le sort de Louis , et vous avez dj mis votre vu ! Vous voulez prononcer sur le sort de Louis , et vos opinions parcourent l'Europe ! Louis sera donc le seul Franais pour lequel il n'existera aucune loi ni aucune forme ! Il n'aura ni les droits de citoyen ni les prrogatives de roi! Il ne jouira ni de son ancienne condition ni de la nouvelle! Quelle trange et inconcevable destine ! Mais je n'insiste pas sur ces rflexions ; je les abandonne...
13 - Eh ! qu'est-il besoin de discuter quand tout le monde est d'accord ? Les rois sont dans l'ordre moral ce que les monstres sont dans l'ordre physique. Les cours sont l'atelier des crimes et la tannire des tyrans. L'histoire des rois est le martyrologe des nations.
286 - ... dangereux la libert. Louis fut roi, et la rpublique est fonde; la question fameuse qui vous occupe est dcide par ces seuls mots. Louis a t dtrn par ses crimes; Louis dnonait le peuple franais comme rebelle; il a appel, pour le...
343 - Le 23 juin, vous avez voulu dicter des lois la nation ; vous avez entour de troupes ses reprsentants, vous leur avez prsent deux dclarations royales versives de toute libert, et vous leur avez ordonn de se sparer.
64 - On vous dit, citoyens, que le projet de dictature n'existe pas. Il n'existe pas ! et je vois dans Paris une Commune dsorganisatrice qui envoie des commissaires dans toutes les parties de la Rpublique pour commander aux autres Communes...
78 - Constitution ne sont pas poses, n'attendez plus rien de vos reprsentants, vous tes anantis pour toujours; cinquante ans d'anarchie vous attendent, et vous n'en sortirez que par un dictateur, vrai patriote et homme d'État.
392 - Citoyens , on vient de vous exposer mes moyens de dfense , je ne les renouvellerai point. En vous parlant peut-tre pour la dernire fois, je vous dclare que ma conscience ne me reproche rien , et que mes dfenseurs ne vous ont dit que la vrit. Je n'ai jamais craint que ma conduite ft examine publiquement ; mais mon cur est dchir de trouver dans l'acte...