Le vrai christianisme suivant Jsus-Christ

J.J. Rousseau, 1848 - 636
 

 - 

.


-

418 - Si quelqu'un vient moi, et ne hait pas son pre et sa mre , sa femme et ses enfants, ses frres et ses surs, et mme sa propre vie, il ne peut tre mon disciple.
205 - ... qu'il fallait faire retentir la parole sainte dans toute la force de son tonnerre , et placer avec moi dans cette chaire , d'un ct la mort qui vous menace, et de l'autre mon grand Dieu qui vient vous juger.
124 - Et moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, faites du bien ceux qui vous hassent ; et priez pour ceux qui vous perscutent et qui vous calomnient ; 45.
306 - C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquitez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vtement...
207 - Je suis le bon pasteur. Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis.
249 - Or , voici la cause de la condamnation : c'est que la lumire est venue dans le monde , et que les hommes ont mieux aim les tnbres que la lumire, parce que leurs uvres taient mauvaises.
434 - Je vous laisse la paix ; je vous donne ma paix ; je ne vous la donne pas comme le monde la donne.
123 - Le commandement que je vous donne, est de vous aimer les uns les autres, comme je vous ai aims.
369 - Le pharisien se tenant debout, priait ainsi en lui-mme : Mon Dieu, je vous rends grces de ce que je ne suis point comme le reste des hommes, qui sont voleurs, injustes et adultres, ni mme comme ce publicain.
139 - Si quelqu'un scandalise un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on lui pendt au cou une de ces meules qu'un ne tourne, et qu'on le jett au fond de la mer.