Google YouTube Gmail Drive »
 
" Vous avez donn aux sentiments de l'humanit tout ce que ne lui refusent jamais des hommes anims de son pur amour sous le rapport du salut public. Je pardonne aux dfenseurs de Louis les rflexions qu'ils se sont permises ; je leur pardonne... "
Procs des Bourbons: contenant des dtails historiques sur la journe du 10 ... - 136
Pierre Turbat - 1798
-

Histoire impartiale du procs de Louis XVI, ci-devant roi des ..., 7-8

Louis Franois Jauffret - 1793
...votre attention , et sont dignes de toute votre sagesse. Vous avez donn aux sentimens de l'humanit tout ce que ne lui refusent jamais des hommes anims...pardonne leurs observations touchant un dcret qu'il tait ncessaire de rendre , qu'il est maintenant dangereux d'attaquer ; je leur pardonne de vous...
-

Histoire Philosophique De La Revolution de France, 3

Antoine Etienne Nicolas Fantin des Oduards - 1801 - : 258
...exigeaient d'attention , il continua en ces termes : Vous avez donn aux sentimens d'humanit tout ce que ne lui refusent jamais des hommes anims de son plus pur amour. Sous le rapport du salut public , je pardonne aux dfenseurs de Louis les rflexions...
-

Histoire philosophique de la rvolution de France, 4

Antoine Fantin Des Odoards - 1807
...exigeaient d'attention , il continua en ces termes : Vous avez donn aux. sentimens d'humanit tout ce que ne lui refusent jamais des hommes anims de son plus pur amour. Sous le rapport du salut public , je pardonne aux dfenseurs de Louis les rflexions...
-

Procs de Louis XVI, roi de France ...: suivi des procs de Marie-Antoinette ...

Pierre Turbat - 1814
...avez donn au sentiment de l'humanit tout c que ne lui refusent jamais des hommes anims de sjn pur amour sous le rapport du salut public. Je pardonne...touchant un dcret qu'il toit ncessaire de rendre , tui'il est maintenant dangereux d'attaquer ; je leur pardonne de vous avoir propos la rvocation...
-

Histoire philosophique de la rvolution de France: depuis la ..., 2

Antoine Fantin-Desodoards - 1817
...Vous avez donn aux sentimens d'humanit tout ce qui peut se concilier avec les rapports du bien public. Je pardonne aux dfenseurs de Louis les rflexions qu'ils se sont permises; je leur pardonne mme leurs observations au sujet d'un dcret qu'il tait ncessaire de rendre , et qu'il est maintenant...
-

Mmoires pour servir l'histoire des vnemens de la fin du dix ..., 4

Jean-Franois Georgel, Georgel, Braud - 1818
...plaider la plus belle des causes. Vous avez donn , dit Robespierre , au sentiment de l'humanit tout ce que ne lui refusent jamais des hommes anims de son pur amour pour le salut public. n Je pardonne aux dfenseurs de Louis les rflexions qu'ils se sont permises...
-

Mmoires pour servir l'histoire des nnemens de la fin du dix-huitime ...

Jean Franois Georgel - 1818
...plaider la plus belle des causes. Vous avez donn, dit Robespierre, au sentiment de l'humanit tout ce que ne lui refusent jamais des hommes anims de son pur amour pour le salut public. Je pardonne aux dfenseurs de Louis les rflexions qu'ils se sont permises...
-

1792-95. (Convention) (t. 10 also contains Le procs Louis XVI)

Guillaume N. Lallement - 1820
...attention, et sont dignes de toute votre sagesse. Vous avez donn aux sentimens de l'humanit tout ce que ne lui refusent jamais des hommes anims...pardonne leurs observations touchant un dcret qu'il tait ncessaire de rendre, qu'il est maintenant dangereux d'attaquer; je leur parijonnc de vous...
-

Choix de rapports, opinions et discours prononcs la Tribune Nationale ...

Lallement (M., Guillaume) - 1820
...attention , et sont dignes de toute votre sagesse. Vous avez donn aux sentimans de l'humanit tout ce que ne lui refusent jamais des hommes anims...; je. leur pardonne leurs observations touchant un decret qu'il tait ncessaire d rendre , qu'il est maintenant dangereux d'attaquer ; je leur pardonne...
-

Histoire de la rvolution de France, 2

Antoine Fantin-Desodoards, Antoine Étienne Nicolas Fantin des Odoards - 1820
...Vous avez donn aux sentimens d'humanit tout ce qui peut se concilier avec Ifes rapports du bien public. Je pardonne aux dfenseurs de Louis les rflexions qu'ils se sont permises ; je leur pardonne' mme leurs observations au sujet d'un dcret qu'il tak ncessaire de rendre, et qu'il est main-'...
-




  1. PDF