Les chefs-d'oeuvre lyriques de Alfred de Musset

A. Perche, 1907 - 127
 

 - 

.

1
1
2
8
3
12
4
24
5
52
6
92
7
93
8
127

-

51 - SI vous croyez que je vais dire Qui j'ose aimer, Je ne saurais pour un empire Vous la nommer. Nous allons chanter la ronde, Si vous voulez, Que je l'adore, et qu'elle est blonde Comme les bls. Je fais ce que sa fantaisie Veut m'ordonner, Et je puis, s'il lui faut ma vie, La lui donner. Du mal qu'une amour ignore Nous fait souffrir, J'en porte l'me dchire Jusqu' mourir. Mais j'aime trop pour que je die Qui j'ose aimer, Et je veux mourir pour ma mie, Sans la nommer.
23 - Lorsque le plican, lass d'un long voyage, Dans les brouillards du soir retourne ses roseaux, Ses petits affams courent sur le rivage En le voyant au loin s'abattre sur les eaux. Dj, croyant saisir et partager leur proie, Ils courent leur pre avec des cris de joie a En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux.
35 - L'ivresse du malheur emporte sa raison. Tel, lorsque abandonn d'une infidle amante, Pour la premire fois j'ai connu la douleur, Transperc tout coup 'd'une flche sanglante, Seul, je me suis assis dans la nuit de mon cur.
74 - J'coutais cependant cette simple harmonie, Et comme le bon sens fait parler le gnie, J'admirais quel amour pour l'pre vrit Eut cet homme si fier en sa navet. Quel grand et vrai savoir des choses de ce monde, Quelle mle...
16 - Combien peuvent sur nous, pour gurir toute peine, Ces deux signes jumeaux de paix et de bonheur, ^Jeunesse de visage et jeunesse de cur*. La lune, se levant dans un ciel sans nuage, D'un long rseau d'argent tout coup l'inonda.
83 - Nous l'avons eu, votre Rhin allemand. Si vous oubliez votre histoire, Vos jeunes filles, srement, Ont mieux gard notre mmoire; Elles nous ont vers votre petit vin blanc.
7 - PALE toile du soir, messagre lointaine, Dont le front sort brillant des voiles du couchant, De ton palais d'azur, au sein du firmament, Que regardes-tu dans la plaine ? La tempte s'loigne, et les vents sont calms.
79 - Dante, pourquoi dis-tu qu'il n'est pire misre Qu'un souvenir heureux dans les jours de douleur? Quel chagrin t'a dict cette parole amre, Cette offense au malheur?
78 - Ah! laissez-les couler, elles me sont bien chres, Ces larmes que soulve un cur encor bless! Ne les essuyez pas, laissez sur mes paupires Ce voile du pass ' ! Je ne viens point jeter un regret inutile Dans l'cho de ces bois tmoins de mon bonheur.
61 - L'homme est un apprenti, la douleur est son matre, Et nul ne se connat tant qu'il n'a pas souffert.