Oeuvres de Fnlon, 21

 

 - 

.

-

210 - Odi et amo. Quare id faciam, fortasse requiris. Nescio, sed fieri sentio et excrucior.
226 - En pensant bien, il parle souvent mal; il se sert des phrases les plus forces et les moins naturelles. Trence dit en quatre mots, avec la plus lgante simplicit, ce que celui-ci ne dit qu'avec une multitude de mtaphores, qui approchent du galimatias.
157 - Multa renascentur, quae jam cecidere ; cadentque Quae nunc sunt in honore vocabula, si volet usus, Quem penes arbitrium est et jus et norma loquendi.
176 - L'homme digne d'tre cout est celui qui ne se sert de la parole que pour la pense, et de la pense que pour la vrit et la vertu.
192 - Elle n'ose jamais procder que suivant la mthode la plus scrupuleuse et la plus uniforme de la grammaire : on voit toujours venir d'abord un nominatif substantif qui mne son adjectif comme par la main ; son verbe ne manque pas de marcher derrire, suivi d'un adverbe qui ne souffre rien entre deux, et le rgime appelle aussitt un accusatif, qui ne peut jamais se dplacer. C'est ce qui exclut toute suspension de l'esprit, toute attente, toute surprise, toute varit et souvent toute magnifique...
185 - La posie est plus srieuse et plus utile que le vulgaire ne le croit. La religion a consacr la posie son usage, ds l'origine du genre humain. Avant que les hommes eussent un texte d'criture divine, les sacrs cantiques, qu'ils savaient par cur, conservaient la mmoire de l'origine du monde, et la tradition des merveilles de Dieu.
181 - Il tonne , il foudroie * ; c'est un torrent qui entrane tout. On ne peut le critiquer, parce qu'on est saisi. On pense aux choses qu'il dit, et non ses paroles. On le perd de vue : on n'est occup que de Philippe qui envahit tout. Je suis charm de ces deux orateurs; mais j'avoue que je suis moins touch de l'art infini et de la magnifique loquence de Cicron, que de la rapide simplicit de Dmosthne.
211 - Le beau qui n'est que beau, c'est--dire brillant, n'est beau qu' demi : il faut qu'il exprime les passions pour les inspirer; il faut qu'il s'empare du cur pour le tourner vers le but lgitime d'un pome, VI.
186 - La parole anime par les vives images, par les grandes figures, par le transport des passions et par le charme de l'harmonie, fut nomme le langage des dieux ; les peuples les plus barbares mmes n'y ont pas t insensibles.
257 - Tout est plein de fentres, de roses et de pointes ; la pierre semble dcoupe, comme du carton : tout est jour, tout est en l'air. N'est-il pas naturel que les premiers architectes gothiques se soient flatts d'avoir surpass par leur vain raffinement la simplicit grecque ? Changez seulement les noms ; mettez les potes et les orateurs en la place des architectes.