Histoire des classes ouvrires en France depuis 1789 jusqu' nos jours. Ouvrage couronn par l'Acad. des sci. morales et pol, 1

 

 - 

.

dc
242
fy
246
messageries
251
mars
256
fv
258
Assoc des femmes en couches II 408 Banque de France fonde 1
263
5
267
juin
268
aot
269
Agents de change offices supprims II 451 533 Autrefois II 539
274
Assoc philotechnique II 469 compte I 305 306 Sous
279
Communisme en 1793 I 166 180 contingent 500
281
aot
287
28
288
9
292
ChoiseuLPRASLIN II 109
295
LART ET LA SCIENCE DANS ĮINDUSTRIE
298
Choisy I 303
303
BERNAY I
304
DARNETAL 1 305
305
BRETON I
312
Buchez I 494 II 22 205 CARRÉ M II 360
320
douanes
328
Decazes I 389 390 391 399 403 Le tarif de 1791 1 127 et suiv
330
mars
341
DECRETOT I 303 314
345
CHRISTOPLE II 133
346
ANVERS I
349
CONDITION DES PERSONNES
354
18
362
Enfants de maitre Jacques I
368
procs des corporations
385
DUPONT M P II
390
juillet
392
nov
393
Enfants de Salomon I 367 voir FABRE I 221
394
avril
397
Ateliers grands et petits II 156 BARROT M F II
398
juillet
399
1764
400
BESANÇON I 303 502 II 533 BOUCHER I 316 317
401
CIOTAT la II
404
charcuterie
405
mars
419
dc 1781
427
LES EXPOSITIONS
429
DÉPOUILLY I
435
ENGELMANN 1
439
CIREY I 440
440
aot
441
LES MACHINES
443
DEROSNE I 444 II 136
444
Enseignement secondaire spcial II FARCOT 1445
445
II 147
456
Bienfaisance au XVIII s I 85 Taxe 1 186 En 1793 1 190
458
LA DIRECTION MORALE 456 CHAP V LA DIRECTION MORALE
463
DESGENETTES I
464
nov 1787
479
Auberge des pauvres II 406 BAVIÈRE II 445 461
485
DURUY M II 464 468 469 476 taque II 38 41 Voir socialisme
486
COMTE Aug I 490
490
Blanchisseuses 1 182 II 170 397 son importance II 500 501 531
500
Escompte 1 218 262 263 267 269 nisme II 11 et suiv
509
Concurrence Fausses prdictions Consommation I 354 358 II 184
519
Confection II 130 356
525
mars
527
169
528

-

489 - De la Rorganisation de la socit europenne, ou de la Ncessit et des moyens de rassembler les peuples de l'Europe en un seul corps politique en conservant chacun son indpendance nationale, par M.
113 - A compter du 1er avril prochain, il sera libre toute personne de faire tel ngoce, ou d'exercer telle profession, art ou mtier qu'elle trouvera bon...
141 - Il doit sans doute tre permis tous les citoyens de s'assembler; mais il ne doit pas tre permis aux citoyens de certaines professions de s'assembler pour leurs prtendus intrts communs. Il n'ya plus de corporations dans l'État; il n'ya plus que l'intrt particulier de chaque individu et l'intrt gnral.
158 - Il sera cr et organis une instruction publique, commune tous les citoyens , gratuite l'gard des parties d'enseignement indispensables pour tous les hommes, et dont les tablissemens seront distribus graduellement, dans un rapport combin avec la division du royaume.
165 - Je vous proposerai d'abord, dil-il. quelques articles ncessaires pour complter votre thorie sur la proprit : que ce mot n'alarme personne. Ames de boue qui n'estimez que l'or, je ne veux point toucher vos trsors, quelque impure qu'en soit la source ! Vous devez savoir que cette loi agraire, dont vous avez tant parl, n'est qu'un fantme cr par les fripons pour pouvanter les imbciles : il...
334 - ... que cet abus monstrueux du droit de blocus n'a d'autre but que d'empcher les communications entre les peuples et d'lever le commerce et l'industrie de l'Angleterre sur la ruine de l'industrie et du commerce du continent ; 6...
231 - N'est-il donc aucun moyen de s'entendre ? Comment les deux nations les plus claires de l'Europe, puissantes et fortes plus que ne l'exigent leur sret et leur indpendance , peuvent-elles sacrifier des ides de vaine grandeur le bien du conmerce , la prosprit intrieure , le bonbeur des familles ! Comment ne sentent-elles pas que la paix est le premier des besoins , comme la premire des gloires...
158 - Il sera cr et organis un tablissement gnral de secours publics, pour lever les enfants abandonns, soulager les pauvres infirmes, et fournir du travail aux pauvres valides qui n'auraient pas pu s'en procurer.
104 - Abolition de la qualit de serf et de la mainmorte, sous quelque dnomination qu'elle existe. Facult de rembourser les droits seigneuriaux. Abolition des juridictions seigneuriales. Suppression du droit exclusif de la chasse, des colombiers, des garennes. Taxe en argent reprsentative de la dme. Rachat possible de toutes les dmes de quelque espce que ce soit. Abolition de tous les privilges et immunits pcuniaires.
160 - II sera libre tout particulier, en se soumettant aux lois gnrales sur l'enseignement public, de former des tablissements d'instruction ; ils seront tenus seulement d'en instruire la municipalit et de publier leurs rglements.