De la juridiction de l'Eglise sur le contrat de mariage consider comme matire du sacrement

Librairie Catholique de Perisse frres, 1837 - 266
 

 - 

.

9 - C'est pourquoi l'homme quittera son pre et sa mre, et s'attachera sa femme, et ils seront deux en une seule chair.
34 - Caphaniam, qui t'es leve jusqu'au ciel, tu seras prcipite jusque dans le fond des enfers^/). 16. Celui qui vous coute, m'coute; celui qui vous mprise, me mprise; et celui qui me mprise, mprise celui qui m'a envoy.
172 - ... la naturelle rvrence des enfants envers leurs parents, est le lien de la lgitime obissance des sujets envers leur souverain...
178 - ... les variations, les bizarreries, les abus qui s'y sont introduits, vous sentirez quoi tiendrait le repos des familles, et celui de la socit, si les lgislateurs humains en taient les matres absolus. Il est donc fort heureux que, sur ce point essentiel, nous ayons une loi divine, suprieure au pouvoir des hommes ; si elle est bonne, gardons-nous de la mettre en danger, en lui donnant une autre sanction que celle de la religion. Mais il est un nombre de raisonneurs qui prtendent...
14 - Et maintenant Seigneur, vous savez- que ce n'est point pour satisfaire ma passion que je prends ma sur pour tre ma femme, mais dans le seul dsir de laisser des enfants par lesquels votre nom soit bni dans tous les sicles.
212 - ... comme auparavant. Enfin la principale matire de ces dcrtales sont les accusations des vques; il n'y en a presque aucune qui n'en parle et qui ne donne des rgles pour les rendre difficiles. Aussi Isidore fait assez voir dans sa prface qu'il avait cette matire fort cur. Le but du faussaire, sur ce dernier point, tait vident. Il voulait rabaisser l'autorit des mtropolitains qui, de tout (I) Hist.
178 - J'ai frmi , dit-il , toutes les fois que j'ai entendu discuter philosophiquement l'article du mariage. Que de manires de voir, que de systmes, que de passions en jeu! On nous dit que c'est la lgislation civile d'y pourvoir ; mais cette lgisla...
xxii - Elle a mme t plus loin dans les termes, et elle a dfini l'homme : "une masse organise et sensible qui reoit l'esprit de tout ce qui l'environne, et de ses besoins...
171 - Comme les mariages sont le sminaire des Etats, la source et l'origine de la socit civile , et le fondement des familles, qui composent les rpubliques...
231 - Petri, principis Apostolorum, et verum Christi Vicarium, totiusque Ecclesiae caput, et omnium Christianorum patrem ac doctorem existere ; et ipsi in beato Petro pascendi, regendi ac gubernandi universalem Ecclesiam a Domino nostro Jesu Christo plenam potestatem traditam esse ; quemadmodum etiam in gestis oecumenicorum Conciliorum et in sacris canonibus continetur.