Histoire de la Rvolution de 1789, et de l'tablissement d'une constitution en France, par deux amis de la libert [F.M. de Kerverseau and G. Clavelin? Continued by others].

 

 - 

.

-

34 - Nul homme ne peut tre accus, arrt ni dtenu que dans les cas dtermins par la loi, et selon les formes qu'elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expdient, excutent ou font excuter des ordres arbitraires, doivent tre punis; mais tout citoyen appel ou saisi en vertu de la loi doit obir l'instant : il se rend coupable par la rsistance.
35 - La libre communication des penses et des opinions est un des droits les plus prcieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, crire, imprimer librement, sauf rpondre de l'abus de cette libert dans les cas dtermins par la loi.
33 - La libert consiste pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas autrui. Ainsi l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la socit la jouissance de ces mmes droits; ces bornes ne peuvent tre dtermines que par la loi.
171 - ... catastrophe vomira sur la France, impassibles gostes, qui pensez que ces convulsions ; du dsespoir et de la misre passeront comme tant d'autres, et d'autant plus rapidement qu'elles seront plus violentes, tes-vous bien srs que tant d'hommes sans pain vous laisseront tranquillement savourer les mets dont vous n'aurez voulu diminuer ni le nombre ni la dlicatesse?..
172 - Je ne vous dis plus : Eh! quels titres avez-vous la libert? Quels moyens vous resteront pour la maintenir, si ds votre premier pas vous surpassez les turpitudes des gouvernements les plus corrompus, si le besoin de votre concours et de votre surveillance n'est pas le garant de votre constitution? Je vous dis : vous serez...
173 - Et certes, il n'y avait autour de nous ni Catilina, ni prils, ni factions, ni Rome Mais aujourd'hui la banqueroute , la hideuse banqueroute est l ; elle menace de consumer vous, vos proprits, votre honneur..., et vous dlibrez ! Ces discours dtermina le dcret suivant , rdig par Mirabeau : Vu l'urgence des circonstances, et ou le rap...
211 - Mon devoir et ma fidlit l'exigent Il faut que je mette aux pieds de la reine le compte du voyage que j'ai fait Paris. On me loue de bien dormir la veille d'un assaut ou d'un combat naval. J'ose assurer que je ne suis pas timide en affaires.
33 - Tout ce qui n'eft pas dfendu par la loi ne peut tre empch, & nul ne peut tre contraint faire ce qu'elle n'ordonne pas.
45 - Le gouvernement franais est un gouvernement monarchique. Il n'ya pas en France d'autorit suprieure la loi. Le roi ne rgne que par elle ; et quand il ne commande pas au nom de la loi, il ne peut exiger obissance.
370 - Je me fuis vainement plac devant les fufils ; j'ai dtourn ou relev les coups ; j'ai inutilement cri que j'aimois mieux qu'on tirr fur moi.