Josphine rpudie (1809-1814)

P. Ollendorff, 1911 - 408
 

 - 

.

76 - De celles qui pourraient compromettre la dfense du territoire. ART. 27. Le Snat rgle par un snatus-consulte : 1 La constitution des colonies et de l'Algrie; 2...
313 - ... nous. Jusqu' prsent ses troupes n'ont commis aucune hostilit contre celles de Votre Majest ; le roi s'est toujours refus cooprer activement au mouvement des Autrichiens, et, il ya deux jours encore, il m'a fait dire que son intention n'tait point d'agir contre Votre Majest, et il m'a donn en mme temps entendre qu'il ne faudrait qu'une circonstance heureuse pour qu'il se dclart en faveur des drapeaux sous lesquels il a toujours combattu. Votre Majest voit donc clairement...
84 - ... aux intrts de la France. Elle a rempli avec courage, noblesse et dignit ce premier des devoirs; son me a t souvent attendrie en voyant en butte de pnibles combats le cur d'un homme accoutum matriser la fortune, et marcher toujours d'un pas ferme l'accomplissement de ses grands desseins. Les larmes qu'a cotes cette rsolution l'Empereur suffisent la gloire de ma mre.
80 - ... qu'il plaira la providence de me donner. Dieu sait combien une pareille rsolution a cot mon cur; mais il n'est aucun sacrifice qui soit au-dessus de mon courage , lorsqu'il m'est dmontr qu'il est utile au bien de la France.
49 - C'est vous de sauver l'Europe, et vous n'y parviendrez qu'en tenant tte Napolon. Le peuple franais est civilis, son Souverain ne l'est pas ; le Souverain de la Russie est civilis, et son peuple ne l'est pas; c'est donc au Souverain de la Russie d'tre l'alli du peuple franais*).
116 - Je reois ta lettre, mon amie. Savary me dit que tu pleures toujours ; cela n'est pas bien. J'espre que tu auras pu te promener aujourd'hui. Je t'ai envoy de ma chasse. Je viendrai te voir lorsque tu me diras que tu es raisonnable, et que ton courage prend le dessus. Demain, toute la journe...
83 - Il importe au bonheur de la France que le fondateur de cette quatrime dynastie vieillisse, environn d'une descendance directe qui soit notre garantie tous, comme le gage de la gloire de la Patrie.
337 - C'est eux, c'est leurs parents qui sont sacrifis dans tout ce qui se fait, je ne veux donc pas me rapprocher de ceux qui renversent leur destine.
48 - Est-ce qu'il fait trop chaud cette anne Paris? Je mande l'archichancelier de m'expliquer tous ces logogriphes. Tout ce que j'en vois est bien pitoyable : c'est encore pis que les scnes de l'automne pass. Soyez donc ministre de la police; rprimez les brouillons, et ne le soyez pas. Tranquillisez l'opinion au lieu d'y jeter des brandons de discorde. Soyez le suprieur et non le rival de vos subordonns. En deux mots , ne me donnez pas, h vous seul, autant d'occupation que toute la police...
113 - ... que tu n'as plus de courage depuis que tu es Malmaison. Ce lieu est cependant tout plein de nos sentiments , qui ne peuvent et ne doivent jamais changer, du moins de mon ct. J'ai bien envie de te voir, mais il faut que je sois sr que tu es forte, et non faible ; je le suis aussi un peu , et cela me fait un mal affreux.