Bibliothque des mmoires relatifs l'histoire de France pendant le 18e et le 19e sicle, 9

1847
 

 - 

.

-

96 - La convention nationale dclare nul l'acte de Louis Capet, apport la barre par ses conseils , qualifi d'appel la nation du jugement contre lui rendu par la convention ; dfend qui que ce soit d'y donner aucune suite , peine d'tre poursuivi et puni comme coupable d'attentat contre la sret...
84 - Dieu de me pardonner tous mes pchs; j'ai cherch les connatre scrupuleusement, les dtester et m'humilier en sa prsence, ne pouvant me servir du ministre d'un prtre catholique. Je prie Dieu de recevoir la confession que je lui en ai faite et surtout le repentir profond que j'ai d'avoir mis mon nom (quoique cela ft contre ma volont) des actes qui peuvent tre contraires la discipline et la croyance de l'Eglise catholique, laquelle je suis toujours rest sincrement...
194 - En vous parlant peut-tre pour la dernire fois , je vous dclare que ma conscience ne me reproche rien , et que mes dfenseurs ne vous ont dit que la vrit. > Je n'ai jamais craint que ma conduite ft examine publiquement ; mais mon cur est dchir de trouver dans l'acte d'accusation l'imputation d'avoir voulu faire rpandre le sang du peuple...
75 - Citoyen prsident, j'ignore si la convention donnera Louis XVI un conseil pour le dfendre, et si elle lui en laisse le choix : dans ce cas-l, je dsire que Louis XVI sache que, s'il me choisit pour cette fonction, je suis prt m'y dvouer.
230 - J'puisai en vain toute la nomenclature des choses qu'on peut dsirer cet ge; je n'en reus pas un mot de rponse, pas mme un signe ou un geste, quoiqu'il et la tte tourne vers moi, et qu'il me regardt avec une fixit tonnante, qui exprimait la plus grande indiffrence. Alors je me permis de prendre un ton un peu...
196 - Sire, lui dis-je , leur conscience et la- postrit se chargeront de leur rcompense. Mais vous pouvez dj leur en accorder une qui les comblera. Laquelle? Embrassez-les , Sire. Le lendemain , le Roi les pressa contre son sein , et tous deux fondaient en larmes en se prcipitant sur ses mains.
75 - Mais j'ai t appel deux fois au conseil de celui qui fut mon matre, dans le temps que cette fonction tait ambitionne par tout le monde; je lui dois le mme service, lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse.
93 - Et ces fidles serviteurs qui ne m'ont point abandonn, ces vieillards qui n'avaient d'autres moyens pour subsister que les modiques pensions que je leur faisais, qui va les secourir? Je vois le peuple, livr l'anarchie, devenir la victime de toutes les factions, les crimes se succder , de longues dissensions dchirer la France.
177 - Sire," rpondit Vergniaud qui occupait le fauteuil, "vous pouvez compter sur la fermet de l'assemble nationale ; ses membres ont jur de mourir en soutenant les droits du peuple et les autorits constitues.