Dbats de la Convention nationale: ou analyse complte des sances, avec les noms de tous les membres, ptitionnaires ou personnages qui ont figur dans cette assemble, prcde d'une introduction ...

A. Bossauge, 1828 - 50
 

 - 

.

-

208 - Vous voulez prononcer sur le sort de Louis : et c'est vous-mmes qui l'accusez ! Vous voulez prononcer sur le sort de Louis : et vous avez dj mis votre vu...
248 - Je n'ai jamais craint que ma conduite ft examine publiquement; mais mon cur est dchir de trouver dans l'acte d'accusation l'imputation d'avoir voulu faire rpandre le sang du peuple, et surtout que les malheurs du 10 aot me soient attribus! J'avoue que les preuves multiplies que j'avais donnes dans tous les temps de mon amour pour le peuple, et la manire dont je m'tais toujours conduit, me paraissaient devoir prouver que je craignais peu de m'exposer pour pargner son sang,...
334 - N'avez-vous pas entendu, dans cette enceinte et ailleurs, des hommes crier avec fureur : Si le pain est cher, la cause en est au Temple; si le numraire est rare, si nos armes sont mal approvisionnes, la cause en est au Temple ; si nous avons souffrir chaque jour du spectacle de l'indigence, la cause en est au Temple.
76 - Le chef de la nation vient avec confiance au milieu de ses reprsentants, leur tmoigner sa peine et les inviter trouver les moyens de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donn d'injustes prventions; je sais qu'on a os publier que vos personnes n'taient pas en sret. Serait-il donc ncessaire de vous rassurer sur des bruits aussi coupables, dmentis d'avance par mon caractre connu?
72 - Arrte que tous les membres de cette assemble prteront, l'instant, serment solennel de ne jamais se sparer, et de se rassembler partout o les circonstances l'exigeront, jusqu' ce que la constitution du royaume soit tablie et affermie sur des fondements solides ; et que, ledit serment tant prt, tous les membres, et chacun d'eux en particulier, confirmeront par leur signature cette rsolution inbranlable.
247 - ... l'abolir lui-mme dans ses domaines ; le peuple sollicitait des rformes dans la lgislation criminelle pour l'adoucissement du sort des accuss : il fit ces rformes ; le peuple voulait que des milliers de Franais, que la rigueur de nos usages avait privs jusqu'alors des droits qui appartiennent aux citoyens, acquissent ces droits ou les recouvrassent : il les en fit jouir par ses lois ; le peuple voulut la libert; il la lui donna!
199 - Si le Roi se met la tte d'une arme et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne s'oppose pas par un acte formel une telle entreprise qui s'excuterait en son nom, il sera cens avoir abdiqu la royaut.
408 - La loi est l'expression de la volont gnrale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs reprsentants, sa formation. Elle doit tre la mme pour tous, soit qu'elle protge, soit qu'elle punisse.
105 - Vous avez long-temps refus de reconnatre la dclaration des droits de l'homme ; vous avez augment du double le nombre de vos gardes-du-corps...
335 - ... et de l'Espagne , la cause en est dans la convention qui a provoqu ces dclarations , par la condamnation prcipite de Louis? Qui me garantira qu' ces cris sditieux de la turbulence anarchique, ne viendront pas se rallier l'aristocratie avide de vengeance, la misre avide de changement, et jusqu' la piti, que des prjugs invtrs auront excite sur le sort de Louis ? Qui me garantira que...