Victoires, conqutes, dsastres, revers et guerres civiles des Franais depuis 1792, 9

Charles Thodore Beauvais de Prau
Firmin Didot frres, 1856
 

 - 

.

-

331 - Je ne suis point juge de ce qui s'est pass et de la conduite du prince de la Paix ; mais ce que je sais bien, c'est qu'il est dangereux pour les rois d'accoutumer les peuples rpandre du sang et se faire justice...
333 - J'ai dj vu avec peine qu' Madrid on ait rpandu des lettres du capitaine gnral de la Catalogne , et fait tout ce qui pouvait donner du mouvement aux ttes. VAR connat ma pense tout entire ; elle voit que je flotte entre diverses ides qui ont besoin d'tre fixes. Elle peut tre certaine que, dans tous les cas , je me comporterai avec elle comme envers le roi son pre. Qu'elle croie mon dsir de tout concilier, et de trouver des occasions de lui donner des preuves de mon...
501 - Anglais, qui sont bien loin de se piquer d'tre rigides observateurs du droit des nations, lisse sont plaints de la convention du Portugal ; mais ils l'ont excute. Violer les traits militaires, c'est renoncer toute civilisation, c'est se mettre sur la mme ligne que les Bdouins du Dsert. Comment donc osez-vous demander une capitulation, vous qui avez viol celle de Baylen ? Voil comme l'injustice et la mauvaise foi tournent toujours au prjudice de ceux qui s'en sont rendus coupables.
28 - C'est en vain que les Russes ont voulu dfendre la capitale de cette ancienne et illustre Pologne; l'aigle franaise plane sur la Vistule. Le brave et infortun Polonais , en vous voyant croit revoir les lgions de Sobieski de retour de leur mmorable expdition. Soldats, nous ne dposerons point les armes que la paix gnrale n'ait affermi et assur la puissance de nos allis, n'ait restitu notre commerce sa libert et ses colonies. Nous avons conquis, sur l'Elbe et l'Oder, Pondichery,...
28 - ... l'Oder, la Wartha , les dserts de la Pologne , les mauvais temps de la saison n'ont pu vous arrter un moment. Vous avez tout brav , tout surmont ; tout a fui votre approche. C'est en vain que les Russes ont voulu dfendre la capitale de cette ancienne et illustre Pologne, l'aigle francaise plane sur la Vistule.
192 - Des bords de la Vistule nous sommes arrivs sur ceux du Nimen, avec la rapidit de l'aigle. Vous clbrtes Austerlitz l'anniversaire du couronnement; vous avez, cette anne, dignement clbr celui de la bataille de Marengo, qui mit fin la guerre de la seconde coalition. Franais, vous avez t dignes de vous et de moi. Vous rentrerez en France couverts de tous vos lauriers, et aprs avoir obtenu une paix glorieuse, qui porte avec elle la garantie de sa dure.
332 - Royale dchire par l ses droits. Qu'elle ferme l'oreille des conseils faibles et perfides. Elle n'a pas le droit de juger le prince de la Paix : ses crimes, si on lui en reproche, se perdent dans les droits du trne. J'ai souvent manifest le dsir que le prince de la Paix ft loign des affaires; l'amiti du roi Charles m'a port souvent me taire et dtourner les yeux des faiblesses de son attachement.
332 - L'amiti du roi Charles m'a port souvent me taire, et dtourner les yeux des faiblesses de son attachement. Misrables hommes que nous sommes ! Faiblesse et erreur, c'est notre devise. Mais tout cela peut se concilier : Que le prince de la Paix soit exil d'Espagne, et je lui offre un refuge en France.
331 - ... de la conduite du prince de la Paix ; mais ce que je sais bien, c'est qu'il est dangereux pour les rois d'accoutumer les peuples rpandre du sang et se faire justice euxmmes ; je prie Dieu que...
28 - A peine chapps par l'effet d'une gnrosit peut-tre condamnable, aux dsastres de la troisime coalition , ils en ont ourdi une quatrime. Mais l'alli, sur la tactique duquel ils fondaient leur principale esprance, n'est dj plus. Ses places fortes, ses capitales, ses magasins, ses arsenaux, deux cent quatre-vingts drapeaux , sept cents pices de bataille, cinq grandes places de guerre, sont en notre pouvoir.