uvres compltes de Chateaubriand, 5558 2

 

 - 

.

Funrailles Pompes funbres des grands
392
Des Prires pour les Morts
394
Tombeaux antiques LEgypte
398
Les Grecs et les Romains
399
La Caldonie ou lancienne Écosse
400
Olaiti
402
Cimetires de campagne
404
Tombeaux dans les Églises
405
SaintDenis
407
De JsusChrist et de sa vie 440
414
Clerg rgulier Origine de la vie monastique
424
Des Constitutions monastiques
425
Tableau des mæurs et de la vie religieuse Moines cophtes maronites etc
428
Trappistes chartreux swurs de SainteClaire Pres de la Rdemprion missionnaires filles de la Charit etc
430
Ide gnrale des Missions
435
Missions du Levant
440
Missions de la Chine
443
Missions du Paraguay Conversion des sauvages
447
Suite des Missions du Paraguay Rpublique chrtienne Bonheur des Indiens
450
Missions de la Guiane
457
Missions des Antilles
459
Missions de la NouvelleFrance
462
Fin des Missions
469
Chevaliers de Malte
471
Ordre Teutonique Chap III Chevaliers de Calatrave et de SaintJacquesdelÉpe en Espagne
475
CHAP W Vie et mours des Chevaliers
477
Immensit des bienfaits du Christianisme
487
Hpitaux
488
HtelDieu Sæurs grises
493
EnfantsTrouvs Dames de la Charit Traits de bienfaisance
496
Éducation Écoles Collges Universits Bndictins et Jsaites
498
Papes et cour de Rome Dcouvertes modernes etc
502
Agriculture
506
Villes et Villages Ponts grands Chemins etc
509
Arts et Mtiers Commerce
512
Des Lois civiles et criminelles
514
Rcapit alation gniralo
523
Notes et claircisser ents
541
DÉFENSE DU GÉNIE DU CHRISTIANISME
699
REMARQUES CRITIQUES Extraits critiques du Gnie du Christianisme
726

-

343 - Notre chair change bientt de nature : notre corps prend un autre nom ; mme celui de cadavre, dit Tertullien M, parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps ; il devient un je ne sais quoi, qui n'a plus de nom dans aucune langue...
204 - Misrable ! et je vis ! et je soutiens la vue De ce sacr soleil dont je suis descendue ! J'ai pour aeul le pre et le matre des dieux ; Ils s'aimeront toujours!
183 - Des dieux que nous servons connais la diffrence : Les tiens t'ont command le meurtre et la vengeance , Et le mien , quand ton bras vient de m'assassiner, M'ordonne de te plaindre et de te pardonner.
249 - En achevant ces mots pouvantables, Son ombre vers mon lit a paru se baisser ; Et moi, je lui tendais les mains pour l'embrasser ; Mais je n'ai plus trouv qu'un horrible mlange D'os et de...
189 - O menez-vous ces enfants et ces femmes * ? Le Seigneur a dtruit la reine des cits, Ses prtres sont captifs, ses rois sont rejets ; Dieu ne veut plus qu'on vienne ses solennits : Temple, renverse-toi ; cdres, jetez des flammes. Jrusalem, objet de ma douleur, Quelle main en un jour t'a ravi tous tes charmes ? Qui changera mes yeux en deux sources de larmes, Pour pleurer ton malheur...
146 - ... c'est d'elle seule que les hommes bienheureux sont nourris; elle sort d'eux et elle y entre ; elle les pntre et s'incorpore eux comme les aliments s'incorporent nous. Ils la voient , ils la sentent, ils la respirent ; elle fait natre en eux une source intarissable de paix et de joie.
204 - Hlas ! Du crime affreux dont la honte me suit, Jamais mon triste cur n'a recueilli le fruit.
315 - Le dernier acte est sanglant, quelque belle que soit la comdie en tout le reste. On jette enfin de la terre sur la tte, et en voil pour jamais.
177 - Ton Dieu que tu trahis , ton Dieu que tu blasphmes , Pour toi, pour l'univers, est mort en ces lieux mmes, En ces lieux o mon bras le servit tant de fois , En ces lieux o son sang te parle par ma voix. Vois ces murs, vois ce temple envahi par tes matres : Tout annonce le Dieu qu'ont veng tes anctres. Tourne...
319 - Ce chien est moi , disaient ces pauvres enfants; c'est ma place au soleil : voil le commencement et l'image de l'usurpation de toute la terre.