Vie de Napolon Buonaparte,...: prcde d'un tableau prliminaire de la rvolution franaise, 2

Charles Gosselin, 1827
 

 - 

.

1
2
2
5
3
34
4
40
5
44
6
45
7
58
8
106
9
118
10
119
11
124
12
186
13
187
14
199

-

153 - Majests, les moyens les plus efficaces relativement leurs forces, pour mettre le roi de France en tat d'affermir, dans la plus parfaite libert, les bases d'un gouvernement monarchique, galement convenable aux droits des souverains et au bien-tre de la nation franaise.
33 - ... C'est l'indignation, c'est l'horreur, c'est aux convulsions physiques que le seul aspect du sang me fait prouver, que j'ai cd. On brave une seule mort, on la brave plusieurs fois quand elle peut tre utile ; mais aucune puissance sous le ciel, mais aucune opinion publique ou prive, n'ont le droit de me condamner souffrir inutilement mille supplices par minute, et prir de dsespoir, de rage, au milieu des triomphes du crime que je n'ai pu arrter.
221 - A quoi se rduisent en effet toutes ces dfiances? Une partie de l'Assemble attribue l'autre le dessein sditieux de vouloir dtruire la monarchie ; les autres attribuent leurs collgues le dessein de vouloir la destruction de l'galit constitutionnelle et le gouvernement aristocratique connu sous le nom des deux chambres. Voil les dfiances dsastreuses qui divisent l'empire. Eh bien, foudroyons, messieurs, par une excration commune et par un irrvocable serment, foudroyons...
32 - Ma sant, je vous jure , me rendrait mes fonctions impossibles ; mais, mme en la mettant de ct , il a t au-dessus de mes forces de supporter plus long-temps l'horreur que me causaient ce sang , ces ttes , cette reine presque gorge,, ce roi amen esclave, entrant Paris au milieu de ces assassins , et prcd des ttes de ces malheureux gardes.
32 - Mounier chappant comme par miracle vingt assassins qui avaient voulu faire de sa tte un trophe de plus : voil ce qui me fit jurer de ne plus mettre le pied dans cette caverne d'an...
164 - Louis-Stanislas-Xavier, prince franais, de rentrer en France dans le dlai de deux mois; faute de quoi, il serait cens avoir abdiqu son droit ventuel la rgence. Le 9 novembre...
173 - L'ponge des sicles peut effacer du livre de la loi le chapitre de la royaut, mais le titre de la souverainet nationale restera toujours intact.
32 - ... que jamais vers sa rgnration ; M. Barnave riant avec lui quand des flots de sang coulaient autour de nous ; le vertueux Mounier chappant...
211 - ... ce tumulte. Ils lui tmoignrent le dvouement de l'Assemble nationale. Louis rpondit qu'il tait sensible cette sollicitude, mais qu'il ne craignait rien, entour du peuple franais. Un garde national s'approcha de lui comme pour le rassurer sur ses dangers ; Louis prit sa main, et la mettant sur son cur : Voyez, dit-il, si c'est l le mouvement d'un cur agit par la crainte. Cependant Vergniaud n'tait pas sans inquitude.