Essai sur le panthisme dans les socits modernes

chez Mequignon Junior et J. Leroux, 1845 - 494
 

 - 

.

-

391 - C'est cette chaire romaine tant clbre par les Pres, o ils ont exalt, comme l'envi, la principaut de la chaire apostolique, la principaut principale, la source de l'unit, et dans la place de Pierre l'minent degr de la chaire sacerdotale ; l'Eglise...
11 - ... et temps, espace et nombre, essence et vie, indivisibilit et totalit, principe, fin et milieu, au sommet de l'tre et son plus humble degr, infini et fini tout ensemble, triple enfin, c'est-dire la fois Dieu, nature et humanit. En effet si Dieu n'est pas tout, il n'est rien ; s'il est absolument indivisible en soi , il est inaccessible et par consquent il est incomprhensible, et son incomprhensibilit est pour nous sa destruction.
85 - Le bonheur, sur lequel on a tant raisonn ou plutt tant draisonn, consiste avoir beaucoup de passions et beaucoup de moyens de les satisfaire.
268 - On ne saurait fixer un instant ses regards sur le sauvage sans lire l'anathme crit , je ne dis pas seulement dans son me, mais jusque sur la forme extrieure de son corps. C'est un enfant difforme , robuste et froce , en qui la flamme de l'intelligence ne jette plus qu'une lueur ple et intermittente.
254 - Le brave enfant faisait de la gomtrie sans le savoir, car il avait trouv, lui tout seul, que la ligne droite est le plus court chemin d'un point un autre.
10 - Le Dieu de la conscience n'est pas un Dieu abstrait, un roi solitaire relgu par del la cration sur le trne dsert d'une ternit silencieuse et d'une existence absolue qui ressemble au nant mme de l'existence : c'est un Dieu la fois vrai et rel, ...
10 - ... c'est un Dieu la fois vrai et rel , la fois substance et cause, toujours substance et toujours cause , n'tant substance qu'en tant que cause , et cause qu'en tant que substance, c'est--dire tant cause absolue, un et plusieurs, ternit et temps, espace et nombre, essence et vie, indivisibilit et totalit, principe, fin et milieu, au sommet de l'tre et son plus humble degr, infini et fini tout ensemble, triple enfin, c'est-dire la fois Dieu, nature et humanit.
5 - ... comme objet de sa propre intelligence. La condition de l'intelligence , c'est la diffrence ; et il ne peut y avoir acte de connaissance que l o il ya plusieurs termes. L'unit ne suffit pas la conception, la varit y est ncessaire ; et -encore il ne faut pas seulement qu'il y ait varit , mais il...
268 - ... le buf que les missionnaires viennent de lui confier , et le fait cuire avec le bois de la charrue. Depuis plus de trois sicles il nous contemple sans avoir rien voulu recevoir de nous , except la poudre pour tuer ses semblables, et l'eau-de-vie pour se tuer lui-mme; encore n'at-il jamais imagin de fabriquer ces choses : il s'en repose sur notre avarice, qui ne lui manquera jamais.
442 - sous un sceptre de paix : la justice il rendrait ses droits , au peuple sa dignit , la vie toutes les douceurs dont l'Éternel l'a primitivement dote.