Mmoires pour servir a l'histoire du jacobinisme: ptie. Conspiration des sophistes de la rebellion contre les rois

De l'imprimerie franoise, chez P. Le Boussonier, 1797
 

 - 

.

-

105 - Le souverain peut bien dire , Je veux actuellement ce que veut un tel homme , ou du moins ce qu'il dit vouloir ; mais il ne peut pas dire , Ce que cet homme voudra demain , je le voudrai encore...
117 - ... le citoyen ne peut tre parfaitement libre que l'esclave ne soit extrmement esclave. Telle tait la position de Sparte. Pour vous, peuples modernes, vous n'avez point d'esclaves, mais vous l'tes; vous payez leur libert de la vtre.
157 - L'ingalit des conditions tant un droit barbare.... aucune sujtion naturelle dans laquelle les hommes sont ns, l'gard de leur pre ou de leur prince, n'a jamais t regarde comme un lien qui les oblige, sans leur propre consentement, se soumettre eux ( OT-).
48 - Je supplie qu'on ne s'offense pas de ce que j'ai dit : je parle aprs toutes les histoires. Je sais trs-bien qu'il n'est pas rare qu'il y ait des princes vertueux; mais je dis que dans une monarchie il est trs-difficile que le peuple le soit'.
72 - Lorsque dans la mme personne ou dans le mme corps de magistrature la puissance lgislative est runie la puissance excutrice, il n'ya point de libert, parce qu'on peut craindre que le mme monarque ou le mme Snat ne fasse des lois tyranniques pour les excuter tyranniquement.
88 - ... de les envelopper, et par cet innocent artifice, les a voiles ceux qui elles seraient nuisibles, sans qu'elles fussent perdues pour les sages.
184 - ... se sont levs en prcepteurs du genre humain. Libert de penser, voil leur cri, et ce cri s'est fait entendre d'une extrmit du monde l'autre. D'une main ils ont tent d'branler le trne, de l'autre ils ont voulu renverser les autels. Leur objet tait d'teindre la croyance, de faire prendre un nouveau cours aux esprits sur les institutions civiles et religieuses, et la rvolution s'est, pour ainsi dire, opre...
131 - ... le salut du genre humain; s'levant avec une infatigable nergie contre tous les crimes du fanatisme et de la tyrannie ; poursuivant dans la religion, dans l'administration, dans les murs, dans les lois, tout ce qui portait le caractre de l'oppression, de la duret, de la barbarie; ordonnant au nom de la nature, aux rois, aux guerriers, aux magistrats, aux prtres, de respecter le sang des hommes; leur reprochant avec une nergique svrit celui...
63 - LES registres de l'affinage de Paris attestent qu'on employoit, ou plutt qu'on perdoit tous les ans la somme norme de huit cent mille livres en or fin, dorer des meubles, des voitures, du carton, des porcelaines, des clous, des ventails, des boutons, des livres, et a brocher des toffes ou masquer de l'argenterie.
53 - État, puisque la proposition contraire est une vrit du droit des gens, que la flatterie a quelquefois attaque, mais que les bons princes ont toujours dfendue comme une divinit tutlaire de leurs États.