Google YouTube Gmail Drive »
 
" Roi que les sentiments de la reconnaissance et de l'attachement le plus pur, je le dclarai Sa Majest en la suppliant de faire consulter les docteurs de Sorbonne, et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres, afin de trouver... "
Histoire de la chute des Jsuites au XVIIIe sicle, 1750-1782 - 26
Alexis de Saint-Priest - 1846 - : 424
-

Essai historique sur la destruction des ordres religieux en France au dix ...

Jean Marie Prat - 1845
...l'attachement le plus pur, je le dclarai sa Majest en la suppliant de faire consulter les docteurs de Sorbonne, et d'crire son confesseur, pour...personne (puisqu'il le dsirait) sans tre expose aux soupons d'une faiblesse que je n'avais plus. Le roi, connaissant mon caractre, sentit qu'il...
-

Histoire religieuse: politique et littraire de la Compagnie de Jsus, 5

Jacques Crtineau-Joly - 1845
...l'attachement le plus pur, je le dclarai Sa Majest en la suppliant de faire consulter les docteurs de .Sorbonne, et d'crire son confesseur, pour qu'il en consultt d'autres, afin de trouver les moyens de me laisser auprs de sa personne (puisqu'il le dsirait), sans tre expose au soupon...
-

Clment XIV et les Jsuites, ou, Histoire de la destruction des Jsuites ...

Jacques Crtineau-Joly - 1848 - : 437
...l'attachement le plus pur, je le dclarai Sa Majest en la suppliant de faire consulter les docteurs de Sorbonne, et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres, afin de trouver les moyens de me laisser auprs de sa personne (puisqu'il le dsirait) sans tre expose au soupon...
-

Histoire religieuse, politique et littraire de la Compagnie de Jsus ...

1851
...l'attachement le plus pur, je le dclarai Sa Majest en la suppliant do faire consulter les docteurs de Sorbonne, et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres , afin de trouver les moyens de me laisser auprs de sa personne (puisqu'il le dsirait), sans tre expose au soupon...
-

ptie. Un sermon la cour

Flix Bungener - 1854
...reconnaissance et de l'attachement le plus pur, je suppliai Sa Majest de faire consulter les docteurs de Sorbonne et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres, afin de Irouverles moyens de me laisser auprs de sa personne, sans tre expose au soupon d'une faiblesse...
-

ptie. Un sermon la cour

Flix Bungener - 1854
...et de rattachement le plus pur, je suppliai Sa Majest de faire consulter les docteurs de Sorbonnc et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres, afin de trouver les moyens de me laisser auprs de sa personne, sans tre expose au soupon d'une faiblesse que...
-

Trois sermons sous Louis XV, 1

Flix Bungener - 1861
...reconnaissance et de l'attachement le plus pur, je suppliai Sa Majest de faire consulter les docteurs de Sorbonne et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres, afin de trouver les moyens de nie laisser auprs de sa personne, sans tre expose au soupon d'une faiblesse que...
-

Madame de Pompadour et la cour de Louis XV au milieu du XVIIIe sicle ...

Émile CAMPARDON - 1867 - : 515
...l'attachement le plus pur, je le delarai Sa Majest, en la suppliant de faire consulter les doeteurs de Sorbonne, et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres, afin de trouver les moyens de me laisser auprs de sa personne, puisqu'il le l Clement XIV et les Jsuites, par M....
-

Voltaire et la socit au XVIIIe sicle

Gustave Desnoiresterres - 1873
...et le prie de faire consulter la Sorbonne et d'crire au confesseur pour trouver les moyens de la laisser auprs de sa personne, puisqu'il le dsirait, sans tre expose au soupon d'une faiblesse qu'elle n'avait plus. Mais le confesseur du roi, le P. Prusseau , comme l'abb Lcuyer jadis, exigea...
-

Voltaire et la socit au xviii sicle: Voltaire aux Dlices

Gustave Le Brisoys Desnoiresterres - 1875
...et le prie de faire consulter la Sorbonne et d'crire au confesseur pour trouver les moyens de la laisser auprs de sa personne, puisqu'il le dsirait,... sans tre expose au soupon d'une faiblesse qu'elle n'avait plus. Mais le confesseur du roi, le P. Prusseau , comme l'abb Lcuyer jadis, exigea...
-




  1. PDF