Histoire de la chute des Jsuites au XVIIIe sicle, 1750-1782

D'Amyot, 1846 - 424
 

 - 

.

-

31 - Majest voudrait lever toutes les oppositions qu'elle rencontre l'approche des sacrements ; le roi est pein des difficults que son confesseur lui a marques sur cet article, et il est persuad que le pape et ceux que Sa Majest veut bien consulter Rome, tant instruits des faits, lveront par leur conseil et leur autorit les obstacles qui loignent le roi de remplir un devoir saint pour lui, et difiant pour les peuples. II est ncessaire de prsenter au pape et au cardinal...
28 - .que l'on s'tait trop moqu du confesseur du feu roi quand M. le comte de Toulouse tait arriv au monde, et qu'il ne voulait pas qu'il lui en arrivt autant. Je n'eus rien rpondre un semblable motif, et, aprs avoir puis tout ce que le dsir que j'avais de remplir mes devoirs put me faire trouver de plus propre le persuader de n'couter que la religion et non l'intrigue, je ne le vis plus.
222 - J'ai reu un ambassadeur du gnral des Ignatiens, qui me presse pour me dclarer ouvertement le protecteur de cet ordre. Je lui ai rpondu que, lorsque Louis XV avait jug propos de supprimer le rgiment de Fitz-James, je n'avais pas cru devoir intercder pour ce corps, et que le pape tait bien le matre de faire chez lui telle rforme qu'il jugeait propos, sans que les hrtiques s'en mlassent.
27 - ... et que je n'avais pu parvenir au bonheur, le dtachement des choses qui m'amusaient le plus, tout me porta croire que le seul bonheur tait en Dieu. Je m'adressai au pre de Sacy, comme l'homme le plus pntr de cette vrit, je lui montrai mon me toute nue.
31 - ... et principalement, Sa Majest voudrait lever toutes les oppositions qu'elle rencontre l'approche des sacrements ; le roi est pein des difficults que son confesseur lui a marques sur cet article, et il est persuad que le pape et ceux que Sa Majest veut bien consulter Rome...
399 - ... que des vux simples et qui ne sont point encore initis dans les Ordres sacrs, sortiront tous, dlis de ces mmes vux, de leurs maisons et collges pour embrasser l'tat que chacun d'eux jugera tre le plus conforme sa vocation, ses forces et sa conscience, dans l'espace de temps qui sera fix par les Ordinaires des lieux, et reconnu suffisant pour qu'ils puissent se procurer un emploi ou une charge, ou trouver quelque bienfaiteur qui les reoive, sans l'tendre cependant...
385 - Aptres le ministre de la parole de la rconciliation, afin qu'en remplissant les fonctions de Jsus-Christ, qui n'est pas le Dieu de la dissension, mais celui de la paix et de la charit, ils annonassent la paix tout l'univers, et qu'ils travaillassent avec...
26 - Roi que les sentiments de la reconnaissance et de l'attachement le plus pur, je le dclarai Sa Majest en la suppliant de faire consulter les docteurs de Sorbonne, et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres, afin de trouver les moyens de me laisser auprs de sa personne (puisqu'il le dsirait) sans tre expose au soupon d'une faiblesse que je n'avais plus.
412 - Aprs avoir, par de ferventes prires, implor l'assistance divine, aprs avoir pris l'avis et les conseils d'un grand nombre de nos vnrables * frres les cardinaux de la sainte Église romaine, nous avons donc...
402 - ... rguliers de la Socit de Jsus. Nous abrogeons pareillement toutes les permissions qu'ils avaient obtenues du Gnral et des autres Suprieurs , en vertu des privilges accords par les Souverains Pontifes, comme celle de lire les livres des hrtiques et autres prohibs et condamns par le Saint-Sige; de ne point observer les jours de jene : ou de ne point user des aliments d'abstinence en ces mmes jours ; d'avancer ou de retarder les heures...