صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

Par l'état remis Samedi à l'Amirauté, il paroît qu'on a presse sur la Tamise, 2260 mate!ots ; on n'a pas encore les listes des autres ports.

La nuit du 17 au 28, le feu se manifefta allez près de la corderie, dans le chantier.de Portsinouth. Heureusement la sentinelle s'en apperçut tout de suite, donna l'alarme, & le feu fut éteint, fans avoir causé a Icun dommage.

FRANCE.

De Versailles, le 3 Octobre.

Le 30 du mois dernier, Leurs Majeftés & la Famille Royale ont signé le contrat de mariage du Comte de Kerzorlay, Capitaine de cavalerie, avec demoiselle de Faudoas.

Le même jour, le Duc de Fitzjames a prêté sermerx entre les mains du Roi pour le Gouvernement du Haut & Bas-Limosin, dont il étoit pourvu en furvivance du feu Maréchal de Fitzjames , son pere.

Le Roi a nommé à l'Abbaye de SaintOcen, Ordre de Saint-Benoît , diocèle de Rouen, l'Archevêque de Toulouse, Prin. cipal Ministre d'Etat , & Chet du Conseil royal des Finances ; & à l'Abbaye régulière de la Piété, Ordre de Cîreaux, diocèse de Troyes , le sieur Pierre de Velfrey , Religieus pro'ès du même Ordre.

De Paris,

De Paris, le 10 Octobre.

Ordonnance du Roi, pour réformer la Compagnie des Chevaux - Légers de Sa Garde, du 30 Septembre 1787

Sa Majesté ayant jugé à propos de diminuer la Maisen militaire , & de réformer la Compagnie des Chevaux légers de la Garde, Elle a ordonné & ordonne ce qui suit :

ART. I. A commencer du premier O&obre prochain , la Compagnie des Chevaux-légers de la Garde ordinaire de Sa Majesté, sera & demeug rera supprimée.

II. Sa Majesté conserve eu Lieutenant de la Compagnie, la totalité de ses appointemens, les privileges & piérogatives de la Charge, se réservant de fixer le remboursement de la finance de ladite Cherge, aux époques qu'il lui plaira d'indiquer. Elle accorde au Lieutenant en surviVance, un traitemeut annuel de 1 2000 liv. & lui conserve les prérogatives & priviléges de la Charge, ainsi que fon activité de service,

Ill. Conserve Sa Majefté aux autres Officiers de la Compagnie, leur rang dans le militaire l'activité de leurs services, suivant les Commisa fions & Brevets qni leur ont été accordés, & les appointemens dont ils jouissent actuellement, jusqu'à ce qu'ils aiont été promus au grade de Maréchal-de-camp, ou jusqu'à ce qu'ils soient remplacés à leur grade dans les troupes de Sa Mạjelé.

IV. Ils seront, en ce cas, remboursés de la finance de leurs Gharges; & li l'un d'eux décéa doit avant son remboursement, Sa Majesté proo No. 41, 13 Octobre 1787.

d

met que la famille ne perdra pas la finance de la Charge.

V. Sa Majefté conserve l'a Aivité de service militaire, pendant dix ans, aux Cheveux-légers, Surnuméraires & Eleves de l'Ecole militaire de ladite Compagnie; & ils participeront, pendant ledit tems,

aux graces dont ils seront susceptibles , par l'ancienneté de leurs services, & ce d'après l'état qui en sera présenté annuellement par le Lieutenant de la Compagnie.

VI. Sa Majesté accorde à l'Aide-Major de la Compagnie , à l'Aide-Major Adjoint & en survi. yance, aux Maréchaux-des-log:s , Porte-étendard, Fourrier- Major, Brigadiers & Chevaux. légers, savoir, à ceux qui ont fervi cinquante ans, leur paye

entiere; à ceux qui ont servi quarante ans & au-dessus, les trois quarts ; à ceux qui ont servi trente ans & au-dessus, les deux tiers, à ceux qui ont servi vingt ans & audeffus , la moitié ; à ceux qui ont servi de dix à vingt ans, le tiers; à ceux qui n'ont pas dix ans de Service, le quart de leur paye , jusqu'à ce qu'ils aient obtenu des emplois dans ses régimens d'Infanterie, de Cavalcrie, de Dragons ou de Chasseurs.

VII. Les uns & les autres continueront de jouir des honneurs, prérogatives & privileges attribués à leurs emplois.

VIII. Sa Majesté accorde aux petits Officiers & au Secrétaire de le Compagnie , la moitié de leurs appointemens pour retraite , & la consera vation de leurs priviléges.

IX. Sa Majesté accorde aux Timbalier & Trompettes, la moitié de leurs appoin:emens

pour retraite.

X. Veut Sa Maresé que les regikre & conspôle de la Compagnie, soient remis, au moment

[ocr errors]
[ocr errors]

de la réforme', au Secréraire d'Etat de la guerre, arrêtés & signés par le Lieutenant, l'Aide - Major & le Commissaire des guerres de lad Compagnie,

Mande & crdonne Sa Majesté à ceux qu'il appartiendra de tenir la main à l'exécution de la présente Ordonnance.

Fait à Ver ailles, le 30 Septembre 1787. Signé LOUIS. Et plus bas, LE COMTE DE BRIENNE.

Il vient d'arriver à l'Orient deux navires de l'Inde, la Philippine & le Comte d'Artois, avec de riches cargaisons. La Compagnie ayant une quantité considérable de marchandises dans cette vile, a indiqué une vente pour le 22 de ce mois.

L'Assemblée Provinciale de Châlons-surMarne a donné à la Commission intermédiaire l'inflruction des demandes suivantes à faire aux Assemblées d'Election.

1o. Un dénombrement exact de la population a&uelle de la province, en classant les individus des deux sexes, 2°. Des observations relatives à chaque paroisse sur les maladies regnantes, & un état des incendies arrivés dans le cours de l'an. née derniere. 3o. Un dénombrement détaillé des beftiaux de chaque espece, & des éclaircissemens sur les moyens que l'on pourroit employer pour leur multiplication & amélioration. 4o. L'aflemblée désirant connoître toutes les ressources de la province, voudroit que la commission interméd'aire le procurât un état exact de toutes les propriétés foncierés , de quelque nature qu'elles soient, privilégiées & autres, même de celles des communautés d'habitans. so. Qu'elle s'assurât également du montant des impositions, de la

forme des rôles, du régime suivi dans les répartitions générales & individuelles de la taille & de la capitation des privilegiés, ensemble des dépenses relatives à la perception des impofitions & à l'adminiftration de la province: 5o. Egalement arrêté ; que ladite commission intermédiaire demandera à l'ingénieur en chef de la province , un détail estimatif de tous les travaux essentiels à faire sur les routes en 1788, en subordonnant la dépense à l'impofition fixée sur cette partie , que l'administration voudroit réduire à une proportion moins forte que celle du fixieme de la taille & capitarion imposée pour cet objet; auquel état l'ingénieur ajouteroit celui de toutes les adjudications passées en 1787. 7o. Que ladite com'mirfion se procurera aussi un état de toutes les dépenJes alignées surla caisse des ponts & chauffées, soit fixes , soic variables, en présentant le tableau de celles à faire en 1788. 8o. Un état des atreliers de charité qui auront lieu en 1787. 9°• S'infore mera quelles sont les communications les plus fréquentées pour le passage des productions de la province à l'étranger; les marchés les plus confidérables pour la consommation intérieur des denrées , & quels seroient les communications & marchés qu'il seroit plus avantageux d'établir,

cc Dans la nuit du 23 au 24 de Septembre, le feu a pris à un corps de bâtiment dépendant du Palais Episcopal de Rennes. On s'en est apperçu vers minuit ; ses progrès ont éré grands & rapides, malgré les secours des Citoyens de toutes les classes; cependant ces fecours ont fauvé une grande partie de ce corps de bâtiment, & ont heureusement empêché que lefej se communiquât au bâtiment prin

« السابقةمتابعة »