صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

l'action du feu. Les essais qu'il en a faits oni bien réussi. Il fe propose actuellement d'établir une ,manufacture de cette maichandise.

On apprend par des lettres de la Pouffe occidentale, que le 25 Août le feu a pris dans la ville de Krojanke appartenante a'i , Prince Suikowsky, & y a réduit en cendres 107 maisons, s granges, 115 érables & s greniers.

"La derniere foire de Francfort sur l'Oder a été beaucoup plus fréquentée que les préçédentes. On attribue cette heureuse augmentation à la diminution des droits Le nombre des Juifs Polonois qui s'y sont trouvės, a montá à 1416. La vente des marchandises a surpassé de 100,000 rixdal. celle de l'année derniere, & quoique les tarifs soient diminués, le revenu royal s'est élevé à la même somme qu'autrefois ; fon produit étoit de 40 & quelques mille rixd. La vente des marchandises de Silésie

a produit 150,227 rixdalers ; les draps & les cuirs ont été très-recherchés.

S. M.a alligné une somme de 200,000 rixdalers à la reconstruction de la ville jna-' cendiée de New.Ruppin, & 50,000 rixd. de secours à diftribuer aux malheureux qui ont fouffert de cet accident, Elle a fait aussi remettre 10,000 écus à la Société de phyfi. que, pour l'acquisition d'une maison.

Le Roi voulant fournir aux jeunes Oldi.

ciers de son armée l'occasion d'étendre de plus en plus leurs connaissances militaires, a fait élever des fortifications près de Schon. hausen , sous la direction du LieutenantColonel de Tempelhof. Ces ouvrages finis, on a commencé pour la premiere fois, le 6 de ce mois, à exécuter le fimulacre d'un siege en regle.

De Vienne, le 25 Septembre. Avant son départ pour la Bohême, l'Em. pe:eur a fait une promotion militaire, dans laquelle sont compris, sous le grade de Gé. néral de Cavalerie, le Prince de Nassaue. Ufingen, le Comte Joseph de Kinsky, & M. de Würmiser; sous le grade de Général d'In: fancerie , le Prince de Ligne, le Baron de Rouvroy & M. Berncopp. Durant le court voyage

de S. M. I., les Nouvellistes avoienc imagine de la metrre en conférence avec le Roi de Prusle sur les frontieres de Silésie entrevue chimérique dont il n'a jamais écé question. S. M. est de retour ici depuis le

[ocr errors]

23.

Ce qu'on appelle dans les Gazettes les Armemens contre les Turcs , c'est-à dire, les préparatifs mi itaires pour la formation d'une armée fır les frontieres, continuene avec une grande activité. On a mis un embargo sur tous les bateaux du Danube : la conscription militaire s'effectue dans notre

ditguerre

ville & les fauxbourgs. On a offert de l'a vancement aux Gardes - Nobles qui voudront marcher; enfin l'on a recherché, on, dans la Chancellerie Aulique de les actes relatits aux précédentes guerres avec les Ottomans.

Quant aux autres dispositions authentiques, elles se réduisent aux suivantes, à ce qu'il paroît : l'armée qui s'avancera du côté de Belgrade, fera composée de 8 régimens d'Infanterie, savoir : de Vins, Nadasty, Alvinzy , Karoly, Jean Palfy, François Giulay, Charles Toscane & Deutschmeister auxquels on ajoute plusieurs bataillons de Croates qui forment un corps de 3,5 mille hommes ; de 3 régimens de Cuirasliers, Schackmin, Czartorisky & Anspach; de 3 de Dragons, François Toscane, Caramelli & Wurtemberg, & du régiment de Graeven, Houfards. Les régimens de Cavalerie font augmentés d'un escadron & celui de Houe fards d'une division; ce qui fait environ 12 mille hommes de Cavalerie. Six compagnies de Canonniers & de Bombardiers fui. vront cette armée. Outre cela il sera ciré un cordon depuis les confins de la Croatie jufa qu'à ceux de la Valachie le long de la Save & du Danube. Ce cordon fera composé de 6 bataillons de Croatės & de 8 efcadions de Houfards. Un corps d'arniée compofá de 2 bataillons d'Infanterie de la même nation & de 2 régimens de Cavalerie, savoir; Szeklers , & Savoie est destiné à couvrir la principauté de Transylvanie,

A la tête de cette armée, les uns ont placé le Prince de Lobkowitz : d'autres le vieux Maréchal de Haddick; aujourd'hui c'est l'Empereur en personne qui présidera aux opérations de la guerre; & en fon abfence nommera le Grand Duc de Toscane Viceroi de la Monarchie : demain ce seront d'autres Commandans ; & au total en voilà bien assez pour avertir le Lecteur de ce qu'il doit croire de toutes ces nominations populaires.

On a expédié des ordres aux Comman dans de Carlstadt, d'Hermanstadt & de Czernowiz, de répartir les troupes, de maniere qu'elles forment un cordon, depuis les frontieres de la C:oatie, jusqu'à celles de la Buckowine, & qu'elles puissent s'afsembler en 4 corps particuliers, dans l'efpace de trois fois vingt quatre heures.

Les deux bataillons du régiment d Infunterie de Bade Durlach sont arrivés à Bude. Un bataillon du régiment de Tercy est entré en garnison à Pest, l'autre bataillon pallera à Waizen.

La récolte des grains a été très médiocre cette année en Autriche & en Styrie. On apprend la même chose de la Hongrie, surtout du côté de la riviere de Theis. On

craint une famine dans la Transylvanie od le bled est déjà très rare.

En plusieurs endroits de la Hongrie 11 regne des fiuvres inflammatoires qui enlevent beaucoup de monde. On a compté à Tremefwar 47 morts en 9 jours; la grande partie des habitans de cette ville eft malade. Cette fievre, que l'on attribue à l'air chaud & en même tems humide de la faifon, regne aussi à Groswaradin & autres eux ; mais elle y fait moins de ravage.

On a évalué que les moutons da Bannat produisent par an 350,000 quintaux de laine, qui fut vendue autrefois 3,750,000 florins ; mais cette vente est augmentée de 100 pour cent, depuis que celle des marchandises étrangeres y est défendue.

L. Professeur de Luca, dont nous avons quelquefois cité les dénombremens exagérés, prétend dans fon Journal, qu'en cing ans la population des Etats héréditaires de l'Einpereur s'est accrue d'un quart. On y comptoit à la fin de 1780 vingt millions 533,000 amres , & au cominencement de 1786 , 25,643,966. Supputation évidemment enfiée, & dont le calculateur ne donne aucune preuve.

Un Decret de la Cour assujettit à la justice criminelle ordinaire, les Ecclésiastiques qui fe ferunt rendus coupables de crime. : On observera feulement la formalité de

prévenir l'Evêque diocelain de la prise de

« السابقةمتابعة »