Encyclopdie mthodique, ou, par ordre de matires, 4

1791
 

 - 

.

-

453 - Je ne conois qu'une manire de voyager plus agrable que d'aller cheval; c'est d'aller pied. On part son moment , on s'arrte sa volont, on fait tant et si peu d'exercice qu'on veut. On observe tout le pays; on se dtourne droite, gauche; on examine tout ce qui nous flatte.; on s'arrte tous les points de vue. Aperois-je une rivire, je la ctoie; un bois touffu, je vais sous son ombre; une grotte, je la visite; une carrire', j'examine les minraux. Partout o...
407 - Tant qu'un peuple est contraint d'obir et qu'il obit, il fait bien; sitt qu'il peut secouer le joug et qu'il le secoue, il fait encore mieux: car, recouvrant sa libert par le mme droit qui la lui a ravie, ou il est fond la reprendre, ou l'on ne l'tait point la lui ter.
177 - Apprends qu'une mort telle que tu la mdites est honteuse et furtive; c'est un vol fait au genre humain. Avant de le quitter, rends-lui ce qu'il a fait pour toi. Mais je ne tiens rien je suis inutile au...
385 - La piti est souvent un sentiment de nos propres maux dans les maux d'autrui; c'est une habile prvoyance des malheurs o nous pouvons tomber; nous donnons du secours aux autres pour les engager nous en donner en de semblables occasions ; et ces services que nous leur rendons sont, proprement parler, des biens que nous nous faisons nousmmes par avance.
369 - L'un dit : Il ya deux heures que nous sommes ici. L'autre dit : Il n'ya que trois quarts d'heure. Je regarde ma montre ; je dis l'un : Vous vous ennuyez ; et l'autre : Le temps ne vous dure gure; car il ya une heure et demie; et je me moque de ceux qui...
415 - Tous les services qu'un citoyen peut rendre l'tat, il les lui doit sitt que le souverain les demande ; mais le souverain, de son ct, ne peut charger les sujets d'aucune chane inutile la communaut ; il ne peut pas mme le vouloir ; car sous la loi de raison rien ne se fait sans cause, non plus que sous la loi de nature.
419 - Mais il n'appartient pas tout homme de faire parler les dieux , ni d'en tre cru quand il s'annonce pour tre leur interprte. La grande me du lgislateur est le vrai miracle qui doit prouver sa mission.
371 - L'homme est luimme le plus prodigieux objet de la nature; car il ne peut concevoir ce que c'est que corps, et encore moins ce que c'est qu'esprit, et moins qu'aucune chose comment un corps peut tre uni avec un esprit. C'est l le comble de ses difficults, et cependant c'est son propre tre...
410 - Cette somme de forces ne peut natre que du concours de plusieurs ; mais la force et la libert de chaque homme tant les premiers instruments de sa conservation, comment les engagera-t-il sans se nuire et sans ngliger les soins qu'il se doit? Cette difficult, ramene mon sujet, peut s'noncer en ces termes...
367 - A mesure qu'on a plus d'esprit, on trouve qu'il ya plus d'hommes originaux. Les gens du commun ne trouvent pas de diffrence entre les hommes.