Oeuvres [philosophiques], 3

 

 - 

.

-

353 - Bien loin d'tre surpris qu'il y ait eu une secte d'aiitropomorphites , il ya lieu de s'tonner que tous ceux qui ont regard la Bible comme un livre divin , n'aient pas embrass l'opinion qui fait Dieu corporel, puisque Dieu y est reprsent par -tout comme ayant un corps.
295 - ... de demeurer indissoluble (*) . Les Grecs et les Romains croyoient que l'immortalit de l'me est une de ces vrits que l'on ne peut contester sans impit. Encore actuellement , presque tous les peuples , mme les plus barbares , sont d'accord avec les chrtiens sur ce dogme. Le paganisme sans le secours de la rvlation , a eu des ides saines sur la divinit, sur la spiritualit et sur l'immortalit de l'me. Voyons maintenant s'il a eu une connoissance exacte des vrais...
62 - Josphe ; mais il est certain que plusieurs des vers attribus la sibylle, dans l'exhortation qui se trouve parmi les uvres de saint Justin, dans l'ouvrage de Thophile d'Antioche, dans Clment d'Alexandrie, et dans quelques autres Pres, ne se lisent point dans notre recueil ; et comme la plupart de ces vers ne portent aucun caractre de christianisme, ils pourraient tre l'ouvrage de quelque Juif platonisant.
89 - Selden , avec les marbres du comte d'Arondel , en a fait mention sur l'poque 58 , l'anne m3 de l're attique ou de Ccrops. Ce prodige donna lieu au philosophe Anaxagoras, qui vivoit alors, d'enseigner que le ciel toit une vote solide compose de grosses pierres , que la rapidit du mouvement circulaire tenoit loignes du centre, vers lequel elles retomberoient toutes sans mouvement ; c'est ce que nous apprenons d'un passage du premier livre de l'historien Silnes , que Diogn-Larce...
368 - Bible traduite en langue vulgaire tait permise indiffremment tout le monde, la tmrit des hommes serait cause qu'il en arriverait plus de mal que de bien; nous voulons que l'on s'en rapporte au jugement de l'vque ou de l'inquisiteur, qui, sur l'avis du cur ou du confesseur, pourront accorder la permission de lire la Bible, traduite en langue vulgaire, ceux qui ils jugeront que cette lecture n'apportera aucun dommage ; il faudra qu'ils aient cette permission par crit : que...
356 - C'est pourquoi les hommes meurent comme les btes et leur sort est gal. Comme l.homme meurt, les btes meurent aussi. Les uns et les autres respirent de mme, et l'homme n'a rien de plus que la bte, tout est soumis la vanit ; Et tout tend en un mme lieu.
410 - Cependant qu'y at-il de moins raisonnable que de prendre notre intrt pour motif de croire une chose? Tout ce qu'il peut faire au plus, est de nous porter considrer avec plus d'attention les raisons qui peuvent nous faire dcouvrir la vrit de ce que nous dsirons tre vrai...
369 - ... l'ordinaire ; et quant aux libraires qui vendront des Bibles en langue vulgaire ceux qui n'ont pas cette permission par crit, ou en quelque autre manire la leur auront mise entre les mains, ils perdront le prix de leurs livres, que l'vque emploiera des choses pieuses, et seront punis d'autres peines arbitraires : les rguliers ne pourront aussi lire ni acheter ces livres sans avoir eu la permission de leurs suprieurs.
322 - Bitault, en leurs domiciles, de sortir dans vingt-quatre heures hors de cette ville de Paris, avec dfense de se retirer dans les villes et lieux du ressort de cette cour...
419 - Dans celte vue, il imagina le Jeu des Échecs , o le Roi , quoique la plus importante de toutes les pices , est impuissant pour attaquer, et mme pour se dfendre contre ses ennemis, sans le secours de ses sujets et de ses soldats.