Curiosits de l'conomie politique

A. Delahays, 1861 - 440
 

 - 

.

-

118 - Le premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire : Ceci est moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la socit civile.
331 - Les secours publics sont une dette sacre. La socit doit la subsistance aux citoyens malheureux, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d'exister ceux qui sont hors d'tat de travailler.
118 - ... ceci est moi, et trouva des gens assez simples pour le croire , fut le vrai fondateur de la socit civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misres et d'horreurs n'et point pargns au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le foss , et cri ses semblables : Gardez-vous d'couter cet imposteur; vous tes perdus si vous oubliez que les fruits sont tous , et que la terre n'est personne!
331 - Il sera cr et organis un tablissement gnral de secours publics, pour lever les enfants abandonns, soulager les pauvres infirmes, et fournir du travail aux pauvres valides qui n'auraient pas pu s'en procurer.
333 - La Rpublique doit protger le citoyen dans sa personne, sa famille, sa religion, sa proprit, son travail, et mettre la porte de chacun l'instruction indispensable tous les hommes; elle doit, par une assistance fraternelle, assurer l'existence des citoyens ncessiteux, soit en leur procurant du travail dans les limites de ses ressources, soit en donnant, dfaut de la famille, des secours ceux qui sont hors d'tat de travailler.
58 - C'est le partage des terres fait et consenti par les hommes rapprochs entre eux, qui peut tre regard comme l'origine de la vraie proprit ; et ce partage suppose, comme on voit, une socit naissante , une convention premire , une loi relle.
118 - Vous avez besoin de moi, car je suis riche et vous tes pauvre ; faisons donc un accord entre nous : je permettrai que vous ayez l'honneur de me servir , condition que vous me donnerez le peu qui vous reste pour la peine que je prendrai de vous commander.
54 - ... les vices des hommes aient cherch envelopper de nuages plus pais. Demandez ce marchand de chair humaine ce que c'est que la proprit; il vous dira, en vous montrant cette longue bire qu'il appelle un navire, o il a encaiss et serr des hommes qui paraissent vivants : Voil mes proprits, je les ai achetes tant par tte.
53 - Il ne peut prjudicier ni la sret, ni la libert, ni - l'existence, ni la proprit de nos semblables. Art. 10. Toute possession, tout trafic qui viole ce principe, est essentiellement illicite et immoral.
244 - Dieu en donnant l'homme des besoins , en lui rendant ncessaire la ressource du travail, a fait, du droit de travailler, la proprit de tout homme ; et cette proprit est la premire, la. plus sacre et la plus imprescriptible de toutes.