Mmoires secrets pour servir a l'histoire de la dernire anne du rgne de Louis XVI, roi de France, 3

 

 - 

.

-

234 - La rvision commena sous ces auspices cruels ; tous les genres de corruption furent employs ; vous avez pay des libelles, des pamphlets , des journaux destins pervertir l'opinion publique, discrditer les assignats et soutenir la cause des migrs. Les registres de Septeuil indiquent quelles sommes normes ont t employes ces manuvres liberticides.
259 - Je recommande mon fils, s'il avait le malheur de devenir roi, de songer qu'il se doit tout entier au bonheur de ses concitoyens, qu'il doit oublier toute haine et tout ressentiment, et nommment tout ce qui a rapport aux malheurs et aux chagrins que j'prouve; qu'il ne peut faire le bonheur des peuples qu'en rgnant suivant les lois...
238 - Nous sommes ici deux qui n'en font qu'un ; mmes sentiments, mmes principes, mme ardeur pour vous servir. Nous gardons le silence, mais c'est qu'en le rompant trop tt nous vous compromettrions. Mais nous parlerons ds que nous serons srs de l'appui gnral, et ce moment est proche. Si l'on nous parle de la part de ces gens-l, nous n'couterons rien. Si c'est de la vtre, nous vous couterons, mais nous irons droit notre chemin.
228 - Vous avez, le 20 juin 1789, attent la souverainet du peuple, en suspendant les assembles de ses reprsentants, et en les repoussant, par la violence, du lieu de leurs sances. La preuve en est dans le procsverbal dress au Jeu de paume de Versailles, par les membres de l'Assemble constituante.
230 - Enfin, vous avez ncessit une nouvelle insurrection, occasionn la mort de plusieurs citoyens, et ce n'est qu'aprs la dfaite de vos gardes que vous avez chang de langage, et renouvel des promesses perfides Les preuves de ces faits sont dans vos observations du 18 septembre sur les dcrets du 11 aot, dans les...
140 - La loi est l'expression de la volont gnrale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs reprsentants, sa formation. Elle doit tre la mme pour tous, soit qu'elle protge, soit qu'elle punisse.
259 - Dieu, qui doit marcher avant tout, de rester toujours unis entre eux, soumis et obissants leur mre, et reconnaissants de tous les soins et les peines qu'elle se donne pour eux, et en mmoire de moi, je les prie de regarder ma sur comme une seconde mre. Je recommande mon fils, s'il...
243 - L'incivisme de la garde que la Constitution vous avait donne en avait ncessit le licenciement. Le lendemain vous lui avez crit une lettre de satisfaction ; vous avez continu de la solder. Ce fait est prouv par les comptes du trsorier de la liste civile. Qu'avez-vous rpondre ? Louis.
238 - Nous gar dons le silence ; mais c'est qu'en le rompant trop tt nous vous compromettrions : mais nous parlerons ds que nous serons srs de l'appui gnral , et ce moment est proche. Si l'on nous parle de la part de ces gens-l, nous n'couterons rien; si c'est de la vtre , nous couterons, mais nous irons droit notre chemin. Ainsi , si l'on veut que vous nous fassiez dire quelque chose, ne vous gnez pas.
230 - Vous aviez prt la fdration du 14 juillet un serment que vous n'avez pas tenu. Bientt vous avez essay de corrompre l'esprit public l'aide de Talon, qui agissait dans Paris, et de Mirabeau, qui devait imprimer un mouvement contre-rvolutionnaire aux provinces. Vous avez rpandu des millions pour effectuer cette corruption, et vous avez voulu faire de la popularit mme un moyen d'asservir le peuple. Ces faits...